Cornes de Joe Hill

vendredi, octobre 31, 2014 0 Comments A + a -



























Cornes est un roman de Joe Hill, le fils de Stephen King, paru pour la première fois en France en Septembre 2011 aux éditions JC Lattès puis publié chez J'ai Lu en format poche en 2013. Le roman connaît actuellement un nouveau souffle grâce au film d'Alexandre Aja, Horns, avec dans le rôle Ig Parish : Daniel Radcliffe.



Quatrième de couverture :
Au début, Ig croit que les cornes sont une hallucination, celle d’un esprit malade, rongé par la colère et le chagrin. Cela fait un an que Merrin Williams, sa bien-aimée, a été violée et tuée dans des circonstances inexplicables. Depuis, reclus dans sa solitude, il vit un enfer, et il a plus de raisons qu’il n’en faut pour sombrer dans la dépression. Pourtant les cornes sont on ne peut plus réelles. Jadis, Ig le vertueux faisait partie des privilégiés : né dans une famille riche, second fils d’un musicien renommé et frère cadet d’une star montante de la télé, il avait la sécurité, l’aisance, une place reconnue au sein de sa communauté. Ig avait tout pour être heureux, plus encore il avait Merrin et un amour réciproque, auréolé de magie, fondé sur les mêmes rêves. Mais la mort de Merrin a tout détruit. Seul véritable suspect, Ig n’a pourtant jamais été accusé ni jugé. Et donc jamais innocenté. Pour le tribunal que constitue l’opinion publique de Gideon, sa ville natale du New Hampshire, Ig aura beau dire ou faire, il est et restera toujours coupable, car ses parents riches et influents ont exercé des pressions pour faire boucler l’enquête. Il est abandonné de tous, Dieu y compris. De tous, sauf de son démon intérieur… Et voilà qu’Ig se retrouve soudain doué d’un nouveau pouvoir, assorti à son nouvel aspect et tout aussi terrible, un macabre talent qu’il compte bien utiliser pour retrouver le monstre qui a tué Merrin et détruit sa vie. Être bon, prier… tout ça ne l’a mené nulle part. Il est temps de prendre sa revanche… Il est temps de donner sa part au diable… (source : JC Lattès)




Hill en quelques mots : Joe Hill, auteur des best-sellers Cornes (en cours d’adaptation au cinéma) et Le Costume du mort, a par ailleurs obtenu le prix Eisner du meilleur scénario. (source : JC Lattès)



La Mission : Un livre parfait pour votre soirée Halloween, le fils du maître incontesté de l'horreur, entre dans les pas de son paternel et à réussi à me mettre mal à l'aise les 3/4 du livre. Ig Parish est un homme qui a tout pour lui, brillant étudiant et fiancé à la plus belle fille du quartier, en plus né dans une famille aisée, on pourrait penser que tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais voilà, un soir, après une violente dispute, Merry est retrouvée morte dans la forêt près de l'ancienne usine desaffecté, battue violemment et violée, tout laisse à penser que c'est Ig lui même qui a fait le coup. De plus tout les avis convergent vers le même coupable. Ig se noie dans l'alcool et la tristesse pendant un an. Mais voilà qu'un jour, il se réveille avec des cornes qui lui poussent sur la tête. Pire, ces cornes ont d'étranges pouvoirs sur les autres. Qu'est devenu Ig ? Et si ces cornes, qui font dire la vérité sans rien cacher, pouvaient l'aider à trouver le coupable ? A mi-chemin entre la raison et la folie, Joe Hill nous emmène dans un combat entre le bien et le mal au sein d'une seule personne, Ignatius. Frissons garantis !


Fan du papa du Joe Hill, je ne m'êtais encore jamais attaquée à ce que pouvait faire son fils. Après une séance au ciné de ma mère, celle-ci en revient sur les fesses par le film Horns, qui est adapté, comme vous le savez déjà, de ce roman. Lors d'un flanage dans un rayon de librairie, le petit m'est tombé dans les mains, je ne voulais pas le laisser seul et sans défense - d'autant plus qu'il était parfait pour la saison - alors il est passé avec moi par la case "Caisse" et le voilà déjà lu. J'ai vraiment dévoré ce roman, il est plein de génie et Joe Hill a vraiment une maîtrise de ses personnages qui le rend presque égal à son père. Avec une grande importance pour la psychologie et la place de la Foi, l'auteur réussit à nous emmener dans les délires Ig dû à ses cornes, avec pour saupoudrer le tout, une flopée d'images bibliques (le Nue, la Pomme et l'Arbre, les Serpents) et c'est franchement réussi. Ça instaure d'emblée une espèce de mysticisme poisseux entre le livre et le lecteur. Joe ne prend pas de pincette mais ne fait pas du tout son prêche sur ce qu'il pense de la religion, non. Ici la religion est la raison du livre, d'ailleurs le fils conducteur du roman est le collier de Merry. Une simple croix en Or sur une chaîne, c'est par là que tout commence et c'est avec elle que tout fini. Un vrai géni. Ig va souvent être confronté à son second moi, d'ailleurs une scène m'a réellement glacé les sangs, celle avec la vidéo-surveillance, *brouuu*, j'en ai encore des frissons pleins les bras, je n'ai d'ailleurs pas voulu aller me coucher sur cette image, de ce fait j'ai lu une cinquantaine de pages en plus (mais tout est effrayant, j'aurais pu le lire d'une traite dans ce cas). Mais Hill nous ramène aussi une touche d'humour, un humour pince-sans-rire qui m'a conquise, car imaginez votre voisin qui vous avoue ses pires secrets sans s'en rendre compte, des choses à, la limité du salace ou de la violence, c'est dérangeant mais en même temps ça force le sourire, et j'ai bien rien, vraiment. Je pense même que cela était nécéssaire pour souffler un peu dans le récit. Bref, j'ai adoré de long en large. La ville est bien décrite, les personnages superbement travaillés, l'idée de roman hyper originale et prenante. Un sans faute pour ce premier roman que j'ai lu de Joe Hill et un roman excellent pour passer une nuit blanche pour Halloween. Alors prêts pour l'effroi ? 


67/80



Coup de cœur pour la nouvelle édition américaine, que je trouve sublime et qui colle superbement à l'ambiance ésoterique du roman !

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.