La 5e vague (Tome 2) : La Mer Infinie de Rick Yancey

mardi, octobre 28, 2014 0 Comments A + a -

La mer infinie est le deuxième tome de la série La 5e vague écrite par Rick Yancey. Ce deuxième roman est paru dans la Collection R le 16 octobre 2014. Le premier livre est en cours de réalisation cinématographique et devrait être sur grands écrans en 2015.


Quatrième de couverture : Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d'habitants ? Retirez aux hommes leur humanité... Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l'espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l'hiver en espérant le retour rapide d'Evan Walker, ou se mettre en quête d'éventuels survivants avant que l'ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège. Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s'abaisser, ni à quelles hauteurs l'humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer... Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir. Le deuxième tome de la trilogie phénomène, bientôt adaptée au cinéma par Tobey Maguire et les producteurs de World War Z, Argo, Hugo Cabret, Aviator, Gangs of New York,Ali.


Le commandant des Vagues : Originaire de Floride, Rick Yancey est diplômé de l'université Roosevelt à Chicago. Titulaire d'un mastère de littérature anglaise, il travaillera quelques années comme inspecteur des impôts, avant de décider que son diplôme lui serait plus utile s'il se consacrait à l'écriture à plein temps ; ce qui lui réussit depuis 2004. Auteur de romans pour adultes et jeunes adultes, Rick Yancey a été récompensé par de nombreux prix prestigieux, dont le Michael L. Printz Honor et le Carnegie Medal. Lorsqu'il n écrit pas, ne réfléchit pas à de nouvelles histoires, ou n'est pas en tournée dans plusieurs grandes villes des États-Unis pour parler de ses livres, Rick consacre son temps à sa famille en Floride.(source Amazon)


La Mission : Après un gros coup de cœur pour la 5e Vague que j'ai dévoré en seulement quelques heures (d'ailleurs ma maman est en train de réitérer le même exploit) je n'avais qu'une seule hâte : connaître la suite.... Ouais bah pour le coup...C'est une déception assurée.
Primo, je n'ai pas été jusqu'au bout. Malgré toute ma volonté, ce n'était juste pas possible pour moi de le continuer, j'ai été jusqu'à la moitié histoire d'en voir le maximum possible pour vous donner un avis mais autrement j'aurais abandonné.

Alors je ne sais pas ce qui t'es arrivé mon petit Rick, si c'est le coup des médias et de la retranscription du roman en film mais là, il y a clairement un truc qui a été perdu du premier ou deuxième tome. Rien, mais alors rien, ne m'a emporté dans ce roman. Ce n'est pas la faute aux personnages puisque ce sont les mêmes que le premier tome - avec un point de vue différent par rapport au tome 1 - ce n'est pas l'intrigue, car elle m'a prise aux tripes dès les premiers chapitres dans son prédécesseur. Non, le soucis vient vraiment de la narration. Décousue, sans queue ni tête, avec des flashbacks incessants et mal recoupés par rapport au reste du récit, l'auteur a perdu pied selon moi. Je me suis retrouvée à ne plus savoir où j'en étais et ce que je devais faire, poursuivre pour comprendre où en sont les personnages et ce qui s'est passé depuis le premier roman ou décider de jeter l'éponge dès le début parce que je le sentais que ce premier tome allait être bien compliqué.

C'est difficile à suivre, car compliqué dans la narration, on décroche souvent et d'ailleurs on décroche plus souvent qu'on accroche avec le récit. Il y a de petits moments où l'on a l'impression de replonger dans le maelstrom d'adoration du premier opus, mais l'auteur nous perd vite, et on recommence à ramer pour atteindre la rive. De plus Cassie est laissée de côté un peu trop à mon goût au profit de Ringer et d'autres. J'ai eu l'impression d'être délestée de quelque chose, parce que, bon sang, l'héroïne de 80% du premier tome c'est bien Cassioppée, et la *poup* direction les oubliettes la petite Cassie. Alors soit j'ai loupé une nouvelle en Vo entre deux et je suis larguée, soit je suis complètement bête et je n'ai pas compris le principe d'abandonner l'héroïne. C'est carrément dommage car j'avais classé cette dystopie dans mon top 5, et là, elle descend clairement d'un rang. Ouaip ! Je fais comment moi, pour lire le troisième tome l'an prochain ? Va falloir que je lutte pour le terminer.
Déception quand tu nous tiens.





Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.