Les Hauts Conteurs : La Voix des Rois (1) d'Olivier Peru et Patrick McSpare

lundi, juin 30, 2014 0 Comments A + a -

La Voix des Rois est le premier tome de la saga en 5 opus Les Hauts Conteurs, une histoire imaginée par rien moins qu'Olivier Peru et Patrick Mc Spare. Deux talentueux auteurs. Paru pour la première fois ches Scrinéo Jeunesse en octobre 2010, puis aux éditions France Loisirs et enfin Pocket en 2013.


Quatrième de couverture : "1190, Tewkesburry, royaume d'Angleterre. A treize ans, Roland ne rêve que de voyages, de chevalerie et d'aventures. Seulement ses parents ont besoin de lui pour tenir l'auberge familiale. Il ne connait le monde que par les gens de passage, et son meilleur ami, l'ennui, semble bien décidé à lui gâcher son existence. La venue d'un Haut-Conteur au village va tout changer. Le prestigieux chasseur d'histoires et d'énigmes enquête sur les mystères de la forêt de Dean et sur les goules qui s'y cachent. Il ne craint pas les croque-cadavres et s'enfonce seul dans les ténèbres, nuit après nuit... mais un matin, il ne revient pas. L'histoire a-t-elle mangé celui qui aurait dû la raconter ? C'est ce que va tâcher de découvrir Roland... et peut-être deviendra-t-il lui-même Haut-Conteur ?"

L'homme des Highlands : Patrick Mc Spare est un auteur résidant actuellement dans le sud-ouest de la France. Après avoir été chanteur-parolier-compositeur dans deux groupes rock (toujours en activité), animateur radio, créatif en agence de pub et storyboarder pour des pièces de théâtre, il se tourne vers la BD et devient scénariste-dessinateur pour divers magazines spécialisés. En 2009, il démarre une activité de romancier. Dans la foulée, son vieil ami Oliver Peru et lui créent la série Les Haut-Conteurs aux Editions Scrineo Jeunesse.
La Voix des Rois : Avec plus de 200 000 livres vendus, traduit dans plusieurs pays, Olivier Peru est un auteur au profil étonnant, capable d'écrire aussi bien que de dessiner, il fait partie d'une nouvelle génération de créateurs œuvrant dans plusieurs domaines. Romancier, illustrateur, scénariste et dessinateur de BD, il explore en mots et en images l'art de conter des histoires. Il signe de nombreuses séries BD : Zombies, Nosferatu, Assassin, In Nomine, la Guerre des Orcs (aux éditions Soleil). Druide, son premier roman paru aux éditions Eclipse, a été récompensé par le prix révélation de l'année 2011 aux Futuriales puis réédité chez J'ai Lu en 2012. Il coécrit également la série de romans Les Haut-Conteurs (prix Incorruptibles 2012). En parallèle, il travaille comme scénariste, storyboarder et designer au cinéma et à la télévision.


La Mission : Premier livre lu sur les 11 pour mon challenge de l'été. Cela faisait bientôt deux ans qu'il prenait la poussière dans ma bibliothèque et autant dire qu'il était temps que je le sorte. J'ai joué de malchance avec ce livre, car mon exemplaire était allégé d'une vingtaine de pages dû à un défaut d'impression (Madame AdelaChance) mais j'ai heureusement réussi à me procurer la version numérique et FL va gentiment me renvoyer un exemplaire tout neuf et un cadeau (Un style sûrement : " Ouh la mauvaise langueeee " )
Bref, revenons-en à nos Conteurs, que dis-je, nos Hauts-Conteurs dont l'ambiance m'a rapidement fait penser à la saga de L'Epouvanteur de Joseph Delaney, une saga, soit dit au passage, que j'adore.


Roland, 13 ans, est un jeune garçon vivant dans une auberge avec ses parents et ses deux sœurs, sa vie est déjà toute tracée. Plus tard il devra reprendre l'auberge de son père, se marier et passer le flambeau à ses enfants quand l'âge sera venu. Mais Roland veut bien plus que cela, il aimerait devenir un Haut-Conteur, ces trouvères voyageant à travers le pays pour répandre contes et légendes avec leur Voix des Rois, ces voix magiques qui vous transporte aux confins des histoires.  Les Hauts Conteurs racontent leur propre histoire, leur vie sont faîtes d'aventures et de chasses aux créatures étranges. Alors quand l'un des Hauts Conteurs les plus connus disparaît dans la forêt à côté de l'auberge et qu'une Haut Conteuse part à sa recherche, Roland décide de partir en cachette sous le brouillard et la pluie pour le retrouver. Il le trouve, mourant et afin de partager un secret avec le jeune garçon, le vieux Haut Conteur en fait un apprenti, et lui donne sa cape. Quand Roland rentre au village avec la cape sur le dos, tout le monde le croit fou, on ne porte par la cape sans être un Conteur. Mathilde la Patiente n'a d'autre choix que de le prendre sous son aile pour le former et pouvoir trouver le ou les coupables de la mort du grand Haut Conteur. Pour Mathilde un seul coupable un Dhampir et ses goules.


J'ai beaucoup apprécié ma lecture, ce premier livre permet d'enraciner le lecteur dans l'Histoire des Hauts Conteurs, de comprendre leur rôle, qui ils sont et ce qu'ils font, Roland d'ailleurs était bien loin d'imaginer tout le travail qu'il faut pour en devenir un, et sa formation express auprès de Mathilde ne va pas être de tout repos et parfois même il voudra rendre sa cape et rentrer servir des verres à l'auberge. Il va devoir prendre sur lui et mûrir, pour faire honneur au Pourpre, la couleur des Hauts Conteurs. Je me suis tout de suite attachée à ce jeune personnage qui avait soif d'aventure, et qui finalement, s'est vite sentie épuisée par celle-ci. Bien trop compliquée pour lui. Acceptation du personnage par rapport à son nouveau rôle  ne se fait pas en un claquement de doigts et même si par moment il a l'air d'avoir accepté, l'ancien Roland revient assez souvent. J'ai beaucoup aimé l'impatiente Mathilde la Patiente qui n'en revient toujours pas de devoir entraîner Roland de cette façon et qui bien souvent le jette dans la gueule du Loup sans l'avoir préparé, c'est une femme forte et indépendante, un "modèle" de femme qui fait peur au XIIe siècle. Le jeune homme va souvent être impressionnée par sa force de caractère et sa volonté. Le seul petit défaut du livre pour moi, c'est le huis-clos, tout se passe dans la forêt de Dean et à la ville la jouxtant et j'aurais aimé voyager un peu plus, mais à l'annonce du voyage à la fin du tome, je suis sûre que mes désirs seront comblés avec la lecture du second tome.
Un premier tome à mettre entre toute les mains et pour tout les âges, encore un récit rondement mené par l'Illustre Olivier Peru ! 


37/80
1/11



Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.