La Soif Primordiale de Pablo de Santis

lundi, novembre 17, 2014 0 Comments A + a -

La Soif Primordiale est un roman de Pablo de Santis que les éditions Folio ont décidé de nous faire redécouvrir dans leur collection SF. Paru en Août 2014, ce livre revisite le mythe du vampire de façon très originale.




Quatrième de couverture : Dans la Buenos Aires des années 50, à l’ombre de la dictature, Santiago, un jeune provincial, réparateur de machines à écrire, se retrouve responsable de la rubrique ésotérique du journal où il travaille et informateur du ministère de l’Occulte, organisme officiel chargé de la recherche sur ces thèmes et les vérités qu’ils recouvrent.Malgré son scepticisme à l’égard du surnaturel, Santiago assiste à une rencontre de spécialistes des superstitions, y est témoin d’un meurtre et mis en contact avec « les antiquaires », des êtres extraordinaires qui vivent dans la pénombre entourés d’objets anciens, vendent de vieux livres et sont la proie de la soif primordiale, la soif du sang.
Le hasard ou le destin, mais surtout un étrange amour, puissant et troublant, amènera Santiago à ne plus résister à cette soif et il devra alors chercher à survivre, peut-être pour l’éternité, dans un monde hostile.



L'antiquaire des antiquaires
Pablo De Santis est une écrivain, journaliste et scénariste de bande-dessinée argentin né à Buenos Aires le 27 février 1963 (51 ans) (source : Wikipedia)



Mon avis (7/10) : Je tiens à remercier une nouvelle fois mes partenaires Folio SF et Livraddict pour cet échange ! Et un petit mot d'excuses pour ma journée de retard à rendre cet avis.

Alors quand j'ai lu le résumé du livre, moi, apprentie bibliothécaire de futur métier, j'ai tout de suite été intéressé par le sujet et bien m'en a pris car bien que cette lecture ne relève pas d'un coup de coeur, j'ai vraiment adoré me plonger dans cette ambiance des années 50 à Buenos Aires en compagnie de Santiago, tout juste débarqué dans la ville et embauché pour écrire la rubrique ésotérique dans vieux journal. Si l'idée ne lui déplaît pas forcement, il se prend rapidement au jeu et finit par découvrir l'existence d'êtres étranges. Des vampires. Mais attention, nous sommes bien loin de l'image Hollywoodienne de ces êtres fantastiques, ici c'est presque de manière intimiste que Pablo de Santis nous aide à redécouvrir ces créatures. Une intrigue charmeuse et qui sort de l'ordinaire.


L'auteur ne se borne pas à faire des descriptions longues et pleines de détails, sur les différents personnages du roman on n'en sait que le strict minimum et cela fût bien suffisant, l'histoire se tient en 300 pages environs et c'était selon moi bien assez, tout a été dit , tout a été bien pensé, il n'y en a ni trop, ni trop peu, vraiment ce genre de "one-shot" fait plaisir à lire. L'intrigue nous prend dès les premières pages et j'ai adoré avoir les avis de personnages diverses mais surtout de Santiago, cet individu si peu sûr de lui et de ses habilités, qui n'a qu'un seul réel plaisir dans la vie : réparer des machines à écrire, un art que lui a enseigné son oncle. J'aime aussi le thème du livre, même s'il n'en est pas l'idée principale, le fait que ces Anciens vivent dans l'univers de bouquinistes poussiéreux amène une certaine poésie à cette histoire. Bref, ce nuage de poussière jette un voile sur l'intrigue et lui donne une impression de mystère justement faite. On découvre au fil des pages des personnages aussi mystérieux que l'intrigue et les différents lieux. Bref, un régal pour les lecteurs avares de bonnes lectures.

Pour ce qui est du style de l'auteur, comme dit plus haut, il ne se perd pas dans des descriptions hasardeuses, au contraire, mais ce n'est pas pour autant qu'il écrit de façon rapide, non. L'histoire, les lieux et le reste, Pablo de Santis prend le temps de nous les faire découvrir. Un style plutôt lent donc, qui a toute sa place dans ce roman vraiment atypique que nous font (re)découvrir les éditons Folio dans la collection SF. Un vrai plaisir.


Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.