Aquatilia - Le secret de Thelma de Bérangère Tosello

lundi, septembre 09, 2013 1 Comments A + a -

Le secret de Thelma est le premier tome de la saga Aquatilia écrite par Bérangère Tosello, le second tome est en cours d'écriture. Le livre est paru en format papier et ebook en août 2013. Je tiens à remercier l'auteure pour sa gentillesse et sa confiance. J'ai passé un très bon moment.



Quatrième de couverture

Au cœur d’une immense cavité sous-marine demeure Aquatilia, paisible cité aquatique. C’est en ces lieux que des sirènes, hommes et femmes, vivent en toute quiétude, isolées du reste du monde. L’essence de leur vie d’immortels consiste en la méditation, à laquelle ils dispensent tout leur temps d’éveil. Les habitants d’Aquatilia ont pour but de visiter à distance d’autres lieux ou cités aquatiques par voyage astral, via leur âme. 
Tous travaillent avec le plus grand des plaisirs. Tous, à l’exception de Thelma. Depuis son plus jeune âge, cette sirène ne partage pas les mêmes envies que les autres et s’éloigne chaque jour, dans le plus grand des secrets, de sa cité sous-marine. Elle passe ainsi ses journées sur une petite île déserte qu’elle affectionne tout particulièrement. 
Cependant, à mesure que les jours défilent, le cœur de Thelma se ternit. Seule sur la plage, elle songe à une autre existence et n’assume plus ce secret qui la ronge au quotidien. Pourtant, l’idée d’abandonner Aquatilia, en particulier Artemus, son patriarche, et Dant, son ami, lui est impossible… 
Mais par une paisible matinée, tout bascule. Après avoir quitté sa chambre et regagné son île, Thelma fait une incroyable découverte… Le secret de la sirène sera alors plus que jamais menacé. Saura-t-elle malgré tout le préserver ? Et quel pourrait être le prix de braver ainsi l’interdit ?



La Mère des sirènes : découvrez l'interview en cliquant ici



La mission : C'est avec une attente bien précise que je me plongeais dans la lecture d'Aquatilia, celle de lire un livre qui traite réellement des sirènes, une sirène qui vive dans l'eau, pas celle qui ne rêve que d'avoir deux jambes. Une sirène qui aime l'eau, qui vit dans une cité ressemblant à l'Atlantide. Bérangère Tosello telle une fée a réussi à combler mes attentes. Avec le pouvoir qu'elle a armé de sa plume, elle a gagné le pari de créer sous vos yeux une cité magnifique, vestige d'un monde antique depuis longtemps enterré. Retour sur une lecture qui n'a eu de cesse de me plaire.

Thelma est une jeune sirène, venant à peine de quitter son enseignement auprès de Artemus, le patriarche de la cité d'Aquatilia, rêve déjà de voyages et de découvertes. La méditation et les voyages astraux ce n'est décidement pas pour elle, quelle heureuse coïncidence quand elle s'aperçoit que dans sa chambre il existe une brèche lui permettant de quitter l’hermétique Aquatilia. Ignorant les avertissements et la dangerosité de ses escapades, elle entreprend ce voyage tout les jours dès le lever du soleil. Un jour alors qu'elle arrive près de son île, elle aperçoit un vaisseau flottant, un bel homme est en train de travailler sur le pont quand une pluie de coups s'abats sur lui, jugeant ses hommes trop cruels et ayant peur de voir le joli blond mourir, elle déclenche une tempête énorme qui va faire sombrer le bateau et les hommes. Sauvant de peu le bel homme de la noyade, elle le dépose sur la plage et tente de le réveiller en se rendant soudain compte que celui-ci n'a pas de queue, mais deux jambes. Le soir va bientôt poindre, elle doit rentrer. C'est comme cela que commence l'histoire de Thelma et Constantin. Sur une île, cachés. A moins qu'un événement ne vienne perturber leurs moments si paisible ? Que ferez-vous, si votre cité était en danger ? 

Que voilà un beau voyage que celui que j'ai fait dans cette cité et sur cette île paradisiaque, et le style de l'auteure n'y est pas pour rien. Fluide et simple, ce style peut aller à tout les lecteurs, ne pas confondre simple et scolaire, non ici, la plume est propre et travaillée.  La mise en page offre un confort de lecture vraiment incroyable sur liseuse, les parties sont bien coupées et l'action est bien mise en valeur, ça c'est pour le technique, mais c'est important à préciser car il s'agit ici d'auto-édition et je sais que certains ont quelque à priori sur l'auto édition, mais ici je dois même avouer que le travail est même très professionnel et je ne serai pas étonné si le livre finissait pas trouver une vraie et bonne maison d'édition, car il le mérite amplement. Venons-en maintenant au plus important, le contenu.
Ce qu'on retient de ce roman, c'est en premier lieu, l'originalité des personnages, des sirènes oui, mais pas n'importe lesquelles, pas celle des mythes ou de Disney. Non, ce sont celles qui viennent tout droit de l'imagination de Bérangère Tosello et ça, ça donne une réel coup de frais sur l'image toute faîte qu'on s'en fait, en plus de ça par les différentes dont parlent les sirènes lors de leurs études, on apprend qu'il n'y a pas qu'une sorte de sirène, non chaque cité à sa propre façon de vivre, sa façon de penser, de se nourrir aussi, c'est un réel apanage de diversités. Après tout, pourquoi vivraient-ils tous de la même façon ? On ne vit pas de la même façon en France qu'au Japon, l'océan est encore plus vaste, il est donc pour moi, tout a fait normale, que les cultures divergent d'une cité à une autre.
J'ai été très touché par le personnage de Dant, qui sur le coup je dois bien l'avouer m'a un peu cassé les pieds, mais tout comme l'auteure si j'étais Thelma je pense que j'en tomberai éperdument amoureuse, même si entre eux les sirènes hommes ou femmes ne connaissent pas ce sens du mot amour.
Artemus me semble être un personnage bien plus complexe que ce qu'il laisse paraître et l'on peut imaginer déjà dans ce premier tome, toute la lourdeur de son passé. Lui qui a vu sa cité se faire détruire. Brise ou encore Athios qu'on ne connait que trop peu, semble avoir des façons de se comporter tels des humains bipèdes alors parfois j'en venais même à oublier que nous étions sous l'eau. Mais vite la beauté des descriptions me rappeler à l'ordre, et je peux vous dire qu'il n'y a aucun endroit au monde comme Aquatilia, comme l'océan, c'est vrai, ce roman m'a peut être permis de me rendre compte que l'océan me fascine autant qu'il m'effraie. 
C'est une histoire qui vous mènera à coup sûr vers un coup de cœur, comme pour moi. Avec un coup de cœur personnage pour L'Oracle.

1 commentaires :

Write commentaires

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.