La Fille du Marais de Franny Billingsley

samedi, septembre 15, 2012 2 Comments A + a -

Il arrive parfois de tomber sur des bizarreries qui changent une vie de lecteurs, ces bizarreries font vous rendre compte que le conventionnel, le coup de coeur et l'habitude ne sont pas ce qui fait de nous des lecteurs amoureux de lecture. En tombant sur ce livre tout à fait par hasard sur une étagère à la bibliothèque, je décidais de l'emprunter, en ouvrant la première de couverture c'est comme-ci je pouvais percevoir l'odeur du vent et des feuilles humides, je lisais la Fille du Marais de Franny Billingsley.


Quatrième de couverture : XIXème siècle, Angleterre. La région du Swampsea attend l’assèchement de son marais et l’arrivée du train à vapeur. Mais Briony Larkin, douée de seconde vue, comprend que le monde des esprits redoute cette modernité. Bientôt, le Seigneur des marécages menace de mort sa sœur jumelle Rose si elle ne parvient pas à arrêter les travaux. Déjà traumatisée parce qu’elle se croit une sorcière, à l’origine du handicap mental de Rose, la jeune fille se met à agir de manière désespérée. Eldric, Londonien fils d’un ingénieur, est le seul à s’intéresser au malaise de Briony.



La mission : Mon dieu, quelle héroïne que cette Briony Larkin ! Dès la première page elle assure qu'elle est méchante et qu'elle devrait être pendue, tout le long de l'histoire nous évoluons avec cette certitude en tête quoiqu'il advienne elle sera pendue. Briony a une soeur jumelle qui est le contraire d'elle, elle a eu un problème étant petite, Briony la sorcière a invoqué le vent et sa soeur est tombée de balançoire, depuis elle n'a plus jamais été la même, il faut qu'elle veille sur elle, après tout c'est sa faute.  Les gens du village brûlent les sorcières et sa Belle-Mère lui dit qu'elle en est une, il faut qu'elle cache ce qu'elle est, elle ne veut pas être brûlée et laisser sa soeur avec son père si glaciale. Le Swampsea vit les heures de la révolution industrielle, mais dans cette région on vit encore avec les créatures du marais, Seigneur du Marécage, la main morte, les démons hurlants et les sorcières aux fesses nues, on sait qu'il ne faut pas s'approcher du marais sans boule biblique, et quand tout ce beau monde du nouveau monde arrive dans la région, les créatures sentent qu'ils vont finir par mourir puisque le marais va être drainé. Briony écrit des histoires, et toutes les créatures veulent qu'elle en écrivent encore, pour la Mémoire. Franny réussit à peindre un monde envoûtant et effrayant, un monde dans lequel on aimerait flâner dans les nuits d'automne, où la veille d'Halloween. L'écriture nous rappelle un conte de fée à la frère Grimm, elle mêle aussi bien le réalisme et le merveilleux ce qui donne une réelle sensation de "vrai" monde, oui il a existé un jour, et pourquoi pas me direz-vous ? 


Je suis tombée amoureuse de ce livre, de son univers, du son étrange que répand les pages, l'envie de s'y plonger. Je recommande ce livre à tout le monde, il est romantique et perturbant, et à comblé un vide dans ma vie d'amoureuse du livre.


2 commentaires

Write commentaires
21 septembre 2012 à 15:56 delete

Je ne connais pas du tout... Mais ça m'intrigue énormément!

Reply
avatar
21 septembre 2012 à 18:17 delete

Je te le recommande, tout particulièrement avec l'automne qui pointe le bout de son nez !

Reply
avatar

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.