Chroniques du Monde Emergé : Nihal de la Terre du Vent de Licia Troisi

vendredi, mai 09, 2014 0 Comments A + a -

Nihal de la Terre du Vent est le premier livre qui compose la trilogie des Chroniques du Monde Émergé écrit par Licia Troisi. Ce premier tome a paru en grand format chez Pocket Jeunesse pour la première fois en 2008, il existe une version poche paru en 2011. 


Quatrième de couverture
Le monde de Nashira va être détruit, consumé par la chaleur. Faute d'arbres, l'air se raréfie et le désert s'étend. C'est dans cet univers rigoureusement divisé entre esclaves et hommes libres, foi et doute, obscurantisme et vérité, que la jeune comtesse Talitha toujours vécu. Fine lame prisonnière d'une vie qui ne lui convient pas, Talitha devra affronter un voyage jusqu'aux terres froides de Talaria et trouver la seule réponse capable de sauver Nashira.



Soana la Terrienne : Licia Troisi est une écrivaine de fantasy italienne.
Après le lycée, elle s'inscrit à la faculté de physique et est diplômée en astrophysique et docteur en astronomie après avoir présenté une thèse sur les galaxies naines le 17 décembre 2004 à l'Université de Rome Tor Vergata.
Elle est aujourd'hui en poste à l'observatoire de Rome et travaille en liaison avec l'Agence spatiale italienne.
(source : Babelio)

La mission : Depuis plus d'une année que ma sœur me bassiner avec cette trilogie et aussi avec Licia Troisi, une auteure dont elle a lu presque tout les ouvrages. Bref. Bien que j'avais une paire de choses à lire, je n'ai pas trouvé quoi lire et une voix au loin m'a dit, pour la énième fois : "Tu pourrais lire le premier tome du Monde Émerge" et à sa grande stupeur j'ai dit : "Bah oui tiens ! Pourquoi pas ?" et je me suis lancée. Pas déçue, mais pas transcendée non plus, je reviens donc sur la première partie de l'histoire de Nihal.

Je voyais ça totalement différend, c'est vrai, je pensais que ce serait comme les nombreux livres fantasy jeunesse où l'héros ou l'héroïne se lance dans une quête où se trouvent pleins d’embûches mais force est de constater qu'on en n'est pas du tout à ce genre d'histoire dans ce premier tome. Licia Troisi a fait un pari très risqué, celui de faire vivre à son lecteur plusieurs sauts dans le temps. Au début de l'histoire Nihal à 13 voire 14 ans et on se retrouve avec une jeune fille de 18 années révolues à la fin du livre 1. Moi qui ne suis pas adepte de ce genre de procédé, ici je n'ai pas été vraiment dérangée, le livre aurait souffert de grandes longueurs autrement. Ici, on se retrouve ace à un roman d'apprentissage où la jeune Nihal va apprendre à devenir un guerrier, elle veut devenir un Chevalier du Dragon, le problème étant que jamais une femme n'est entrée dans l'armée et aucune n'est jamais devenue chevalier du dragon, puisque l'entrée dans l'Académie leur est interdite. Pourtant Nihal le sait, elle n'a jamais été comme les autres, d'un physique étrange, elle a toujours été un garçon manqué préférant la guerre aux poupées et le fait que son père soit armurier n'arrange rien. Un jour elle va faire la rencontre de Sennar et va comprendre que le chemin pour devenir un guerrier, doit bientôt commencer, elle apprend alors les rudiments de la magie avec sa tante Soana et Sennar. Commence alors une grande amitié qui va être soumise à de nombreuses épreuves, car les Terres Libres sont la place de l'armée du Tyran qui ne souhaite que la destruction. Nihal va devoir apprendre à combattre à la fois son ennemie et sa haine, un combat de chaque instant.

Un récit où les personnages ne sont pas trop manichéens et où l'héroïne est pleine de défauts, des défauts qu'elle ne combat pas à coups de discours ou de magie, Nihal va vraiment devoir apprendre à gérer ses défauts, à la briguer pour devenir un bon guerrier et autant vous dire que ce n'est pas gagné. Le trio Sennar, Nihal et Ido sont réellement les personnages les plus travaillés, ceux desquels on aura le plus dans de détails. Je regrette de ce fait, la présence un peu en demi-teinte des autres protagonistes qu'on ne connaît que trop peu. J'aurais réellement voulu en savoir un peu plus sur les membres du Conseil, sur les souverains de la Terre de l'Eau et aussi sur le Tyran qui n'est au final rien d'autre qu'une ombre dans ce premier tome. Sinon j'ai adoré les différentes espèces présentées dans le monde de Licia Troisi, on est loin de l'image stéréotypée que l'on se fait des gnomes,des elfes-follets et autres petits peuples, vraiment je crois que le roman se démarque par cela. Rien n'est stéréotypé dans ce livre et je pense que son succès est vraiment dû à cela. Je n'ai pas le même enthousiasme que ma chère sœur, qui elle, a lu les trois tomes dans la même semaine mais je lirais pour sûr la suite, en espérant d'ailleurs que Nihal mette vraiment en action toute ces années d'apprentissage de la magie, qui n'apparaît pas assez pour moi dans ce premier tome. J'ai hâte de voir comment va évoluer sa relation avec Sennar et aussi comment Nihal va reprendre le cour de sa vie sur le champ de bataille. Autant de questions qui m'attirent vivement à lire la suite des aventures de Nihal. De la bonne fantasy jeunesse qui n'a pas pris une ride et excellemment bien écrite.


Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.