La part des Ombres de Gabriel Katz

jeudi, octobre 13, 2016 0 Comments A + a -


 La Part des Ombres est le dernier né de papa Katz, premier tome d'un diptyque paru chez Scrinéo le 13 octobre 2016. 



Quatrième de couverture : La Goranie était jadis une terre de conquérants, elle n’est plus aujourd’hui qu’un pays occupé, avec à sa tête un roi fantoche. Dix ans déjà que les Traceurs, peuple guerrier descendu des montagnes pour « pacifier » le pays, règnent en maîtres sur le royaume. Discipline, terreur, corruption, tout semble fonctionner sans le moindre accroc jusqu’au jour où tout bascule. Une noce qui tourne au drame, un massacre tenu secret… et un homme qui se dit revenu d’entre les morts, pour lever le peuple contre l’occupant. On l’appelle le Fantôme, et pour animer la lame de fond qui renversera le régime, il a besoin de combattants – des mercenaires de haut niveau, capables d’encadrer, de former, et d’affronter les terribles guerriers de la Trace.

C’est ainsi qu’entrent en scène trois personnages venus des quatre coins du monde (et surtout des autres séries de Gabriel Katz) : une maîtresse de guerre, un gladiateur de haute volée et… un beau gosse qui ne sait pas très bien comment il s’est fait entraîner là-dedans.




Mon avis : Après ses six romans fantasy qui ont tout emporté sur leur passage, après des prix et des prix qui pleuvent sur ses titres, Gabriel Katz est de retour avec un nouveau diptyque qui envoie du lourd et qui a comblé ma fan attitude à 100% car on retrouve trois personnages emblématiques des autres séries ! 

La part des Ombres nous fait découvrir un nouvel espace du grand monde que nous propose l'auteur, la Goranie. Un pays qui a été envahi par un peuple des montagnes voilà une dizaines d'années, un peuple de guerriers acariâtres : Les Traceurs. Mais voilà qu'après 10 ans de paix - de soumission sans protester diront d'autres - la Goranie est au bord de l'implosion à cause de la mort d'un village entier, radié de la carte de sang froid par le fils du Gouverneur de Goranie, un Traceur. Le peuple se soulève et voilà que nos trois amis entrent en scène pour le plus grand plaisir des fans : Une guerrière redoutable : Kaelyn, un beau gosse sachant très peu manier l'épée : Olen et un ancien gladiateur chauve et drolissime : Desmeon. A partir de là, vous l'aurez compris, vous n'aurez plus qu'à vous régaler. 

Un plaisir sans limite, un livre - comme d'habitude - trop court et une intrigue toujours réussi ! Gabriel Katz nous a habitué au meilleur, et La Part des Ombres ne déroge pas à la règle, tout y est pour vous faire adhérer dès les premières pages. On y retrouve tout le savoir faire de l'auteur, et pour notre plus grand plaisir, trois anciens héros pour lesquels on retrouve toute la complexité de chacun et je dois avouer que faire cohabiter ces trois personnages est la meilleure idée du siècle, ça fonctionne tout de suite, et en quelque sorte ça allait de soi qu'ils finissent par se rencontre, le seul soucis ? On en veut encore et pour ma part j'aurais adorais qu'Olen nous donne quelques nouvelles de ses deux comparses mais bon, peut être faut-il ne pas trop en demander ? Garanti anti-spoil, je ne pourrais vous en dire plus sinon que Gabriel réussit à nous faire découvrir et apprécier ses nouveaux personnages même si je déteste à nouveau une nana ( faut croire qu'il le fait exprès - ou alors c'est de la jalousie ? ) et qu'on découvre un nouveau pays avec tout le bagage que nous avons des anciens territoires ( à quand une carte ou un livre spécial sur l'histoire des pays ? oui c'est de la fan attitude total je sais ) Nul doute que ce nouveau Katz mérite une place - et la plus belle - sur vos étagères et que vous n'aurez qu'une hâte à la fin du livre : Avoir la suite ! 

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.