Les Pluies de Vincent Villeminot

dimanche, septembre 18, 2016 0 Comments A + a -


Les Pluies est le dernier roman de Vincent Villeminot paru chez Fleurus, le 8 septembre. C'est un roman dystopique en plusieurs volumes.


Quatrième de couverture :

C'était parce qu'il pleuvait depuis maintenant quatre mois. Une pluie serrée, violente, une pluie de mousson qui paraissait blanche la nuit dans les phares ou la lumière, et faisait un voile gris sur toutes choses, le jour, à plus de quelques mètres. Le phénomène, inexplicable, échappait à toute logique, à toute prévision, à tout modèle, à toute saison.Il se perpétuait. Partout, les eaux avaient monté, les rivières enflées, on consolidait les digues, on en bâtissait d'autres, plus hautes, mais qui se révélaient de nouveau insuffisantes. Les montagnes ruisselaient. Les fleuves débordaient. Des plaines autrefois agricoles ressemblaient à des marécages 
Mais Kosh n'avait pas besoin de voir le soleil les éclairer pour savoir que le vert des yeux de Lou était menthe à l'eau. Et qu'ils étaient la plus belle chose qu'il ait jamais vue. Surtout lorsqu'elle souriait. Qu'il la faisait sourire.
L'eau monte, les digues sont sur le point de céder, il faut évacuer. Sur le port, les réfugiés se battent pour prendre place dans les derniers bateaux, pris de panique, convaincus qu'il s'agit là du dernier espoir de s'en sortir. C'est une cohue indescriptible et au moment d'embarquer, dans un mouvement de foule, Kosh est arraché à Lou. Dernier échange de regards.
"Survis..." la supplie-t-il. "Survis, et moi, je te retrouverai."




Mon avis : Voici certainement l'un de mes plus grands coup de cœur de cette année et LE roman de la rentrée littéraire ado à ne pas manquer. J'ai tout simplement dévoré ce roman de Vincent Villeminot - après la petite deception de son précédent livre (qui est sorti le même jour que celui-là) - en à peine quelques heures je me suis retrouvée victime consentante d'un page turner plus qu'addictif. 


Kosh et Lou, deux personnages au cœur de ce roman dystopique qui se déroule on ne sait où. Kosh est un jeune garçon à la carrure musclée et à la peau tanné par le soleil dû au travail qu'il fait dans la ferme de ses parents. Lou, de son côté est une jeune fille qui a débarqué dans la ville il y a peu de temps et qui doit faire face aux nombreuses absences de ses parents -artistes - qui sillonnent les routes pour l'amour de leur art. Cela fait plusieurs mois que des pluies incessantes s'abattent partout dans le monde, rien pour les arrêter, pas un seul rayon de lumière à travers des nuages gris, mais le pire est à venir. Les eaux sortent de leur lit et commencent à se déverser partout en ville, face à ce nouveau déluge Kosh et son frère doivent survivre et s'enfuir mais ce ne sera pas sans Lou et ses frères et soeurs - un bébé - qu'ils vont devoir nourrir tout au long du chemin. Commence pour eux un voyage semé d'embûches où l'homme devient le principal ennemi de l'homme. Incroyablement troublant et criant de réalisme. 

J'ai tout adoré dans ce livre, tout. Les personnages sont parfaitement imparfaits, chacun d'eux à une réelle place au sein de l'intrigue et sont décrits de façon incroyables, l'auteur a bien fait attention à dévoiler la psychologie de chacun et les caractères des uns et des autres sont difficiles pour la cohabitation forcée du groupe. Ce qui rend le récit d'autant plus crédible et les personnages attachants au possible ; en fait chacun d'entre eux semblent réels presque palpables. Ce paysage de pluie incessante donne une atmosphère lourde et sombre au roman et ajoute à l'angoisse de voir nos héros s'en sortir. J'ai souvent eu l'impression de recevoir comme de l'humidité et une sensation moite sur ma peau et j'étais heureuse de lire ce roman bien au chaud et au sec au contraire de nos amis. Cette fin du monde absolument atroce mais pourtant envisageable, nous donne en plus à réfléchir sur l'evolution des problèmes écologiques dont nous sommes les coupables, sans pour autant nous faire une leçon. Ce que j'ai particulièrement apprécié c'est les différents rapports que vont avoir nos héros avec les gens qui les entourent. Dévoilant chaque fois une laideur de l'âme humaine en cas de devoir de survivre. Bref, grandiose. 

Vous l'aurez compris, Vincent à conquis mon coeur. Les Pluies est un roman grandiose à mettre dans les mains des lecteurs à partir de 12 ans. Chacun n'en sortira pas indemne et j'attends la suite avec une impatience non dissimulée ! Foncez !


Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.