La Chasse Sauvage #2

lundi, août 03, 2015 0 Comments A + a -


Après Chasse sur les toiles qui est mon rendez-vous cinéma et, mon rendez-vous sur les séries, je reviens avec La Chasse Sauvage qui traitera tout à trac des films et séries que j'ai vu dans la semaine.

Je regarde vraiment pléthore de choses, ayant divers abonnements à des services de VOD ou le cable, en plus des films que j'emprunte en médiathèque, je n'en finis pas de faire des découvertes, qu'elles soient bonnes ou mauvaises.



Ce week-end j'ai regardé deux films, vraiment à l'opposé l'un de l'autre : un Horror movie et une animation pour enfants.


Insidious 3 ou Insidious : chapitre 3 nous ramène au début de la série, avant l'épisode des Lambert. Ici nous suivons l'histoire d'une jeune fille qui suite au décès de sa mère tente de communiquer avec elle. Malheureusement, en tentant de contacter sa mère, elle a laissé entrer quelque chose d'autre. Elle fait alors appel à une médium, qui n'est autre qu'Elise, pour lui venir en aide. Elise a alors abandonné son don, ne veut plus s'en servir par peur de mourir à force d'aller dans le Lointain. 

Pour ce chapitre, on change de réalisateur, c'est Leigh Whannell qui prend les commandes de la machine Insidious et c'est vrai que j'ai senti la construction de film vraiment différente des deux précédents. J'ai eu quelques frissons mais pas ceux escomptés, et à l'instar du premier chapitre, la fin manque d'horreur. Alors que la presque totalité du film joue sur le fait qu'on ne voit que brièvement l'entité qui attaque Quinn, la fin nous la montre trop. On a plus peur, et on voit venir la fin depuis des kilomètres. Vraiment dommage.

Avec la saga Insidious, je ne change pas mes habitudes, le doublage français n'étant vraiment pas top, à moi la version originale  sous-titrée. Les acteurs sont bons, on y croit et Elise tient toujours son rôle de psychich très à cœur ! Autant dire qu'Elise est le personnage principal de cette franchise et j'espère sincèrement qu'on terminera celle-ci sur ce troisième et dernier film.



Un film à voir pour les amoureux de l'histoire d'Insidious, mais je ne vous garantis pas les frissons pour les fanas d'horreur. 


Après avoir signé le film Coraline et L'etrange pouvoir de Norman, les studios Laïka reviennent avec une nouvelle aventure familiale Les Boxtrolls. Un vrai délice visuel, une histoire amusante et plaisante : un plaisir pour petits et grands qui flâne comme pour les deux autres animés sur l'étrangeté des personnages et des décors, donnant au film Boxtrolls une ambiance bien particulière.

Voici le synopsis que l'on peut trouver sur Allociné : Les Boxtrolls est une fable qui se déroule à Cheesebridge, une ville huppée de l’époque victorienne, dont la principale préoccupation est le luxe, la distinction et la crème des fromages les plus puants. Sous le charme de ses rues pavées, se cachent les Boxtrolls, d’horribles monstres qui rampent hors des égouts la nuit pour dérober ce que les habitants ont de plus cher : leurs enfants et leurs fromages. C’est du moins la légende à laquelle les gens de Cheesebridge ont toujours cru. 

En réalité les Boxtrolls sont une communauté souterraine d’adorables et attachantes créatures excentriques qui portent des cartons recyclés comme les tortues leurs carapaces. Les Boxtrolls ont élevé depuis le berceau un petit humain orphelin OEuf, comme l’un des leurs, explorateur de décharge et collectionneur de détritus mécaniques.
Ils deviennent soudainement la cible d’un infâme dératiseur Archibald Trappenard qui voit dans sa disposition à éradiquer les trolls son ticket d’entrée au sein de la bonne société de Cheesebridge. La bande de bricoleurs au grand cœur doit alors se tourner vers celui dont ils ont adopté la responsabilité, ainsi qu’une jeune fille de la haute qui n’a pas froid aux yeux, Winnie afin de concilier leurs deux mondes, au gré des vents du changement... et du fromage...



J'ai adoré cette histoire du début à la fin, il y a une mécanique vraiment propre dans ce film, l'ambiance, l'humour, l'attachement aux personnages sont vraiment la marque de fabrique des studios. Si je peux reprocher par certains moments le manque de souffle de certaines scènes, cela est vite oublié au profit de l'esthétique de la production.

Un délicieux moment pour les petits et les grands ! 

Les bandes annonces : 

Insidious Chapter 3 en VOST 

Les Boxtrolls en VF

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.