Dark Places / Les lieux sombres de Gillian Flynn

dimanche, août 16, 2015 1 Comments A + a -





Les Lieux sombres ce sont deux choses désormais ! Un livre paru en 2010 aux éditions Sonatine puis chez Livre de Poche, et c'est aussi un film : Dark Places, réalisé par Gille Paquet-Brenner, en avil 2015.
Dans cette article je vais revenir sur ma lecture de ce petit bijou pour vous parler ensuite du film que j'ai eu l'occasion de visionner.





Mon avis : Je vous retrouve pour un article "double". Après avoir lu le bouquin de Gillian Flynn qui a été ma révélation roman noir il y a quelques années, j'ai visionné le film avec la sublime Charlize Theron pas plus tard qu'hier soir.

Décidément Gillian Flynn se fait une place dans le 7e art après avoir convaincu des millions de lecteurs de par la monde, on retrouve un des best-seller de l'auteure sur grand écran. Après Gone Girl qui fait parti de mon Top Films, je ne pouvais passer à côté de cette nouvelle adaptation, j'étais pressée de savoir comment Gille Paquet-Brenner *cocorico c'est un français* pourrait "rivaliser" avec la sublime mise en scène de David Fincher. Avec un casting brillant : Charlize Theron, Nicolas Hoult et Chloë Grace Moretz, j'ai revécu presque tout les sentiments par lesquels j'étais passé durant ma lecture.



Le 20 Juin 2012, dans mon premier blog et parmi mes premiers articles écrits je disais de ce livre : 

 Libby Day souhaite la Day-livrance, elle veut rompre avec sa Day-pendance au passé, elle veut Day-passer sa Zonedombre. Libby a été témoin du massacre de sa famille Debby et Michelle ses soeurs et Patricia dit "Patty" sa mère. Pour elle le coupable est Ben son frère, 15 ans à l'époque. Paraît qu'il faisait tout un tas de trucs pas clair branchés Sataniste et tout ça, enfin ça c'est les bruits qui courent. Libby n'a plus un rond, toute l'aide qu'elle reçu par les gens qui l'ont prise en pitié est écumé, à peine quelque dollars sur son compte, son banquier lui dit " Va falloir travailler Libby, ça peut plus durer". Travailler ? Pas question, elle a déjà dû mal à trouver la force tous les jours pour mettre un pied en dehors de sa couverture. Elle quitte le fast-food avec les lettres de soutient et tout, qui se font de plus en plus rare, un certain Lyle lui propose un certain type de travail pour de la tune, et pas mal en plus, bon ok, elle accepete, mais pas de porno. En fait, Lyle, l'invite à la soirée du Kill Club, un club où se réunissent tout les fanas de crimes ou de disparitions non-élucidés, elle se retrouve face à des gens qui sont convaincus qu'elle n'a rien vu cette nuit là, y'a même la grosse Magda qui porte un T-shirt Day-livrez Ben. Mais pour de l'argent elle est prête à tout, même à se faire insulter de menteuse et voleurse, en quelque sorte elle l'est mais une chose est sûre elle a vu ce qu'elle a vu, mais pour des centaines de dollars elle est prête à enquêter auprès des gens, des témoins. Et va retomber dans une société troublante où ce qu'elle pensait être la vérité n'est qu'au final qu'un tissus de mensonge de gamine.


Waouh, mon premier roman noir et surement pas mon dernier. Gillian Flynn écrit au cutter, elle taille le texte de façon à ce que vous ne decrochiez pas, pour moi c'est un pari réussi. J'ai souvent du mal avec le monde dans lequel on vit : la misère, la detresse sociale. Alors je prefère m'enfermer dans un monde fantastique que je sais au fond de moi qu'il n'existe pas mais c'est mon brin d'utopie, ici on se prend la réalité en pleine face, c'est violent, ça fait mal mais c'est réel. Les agriculteurs américains n'ont vraiment pas été ménagé et souvent ça pousse au désastre, c'est le massage que voulait faire passer Gillian Flynn et vraimbent Bravo ! c'est réussit. J'ai vu cependant beaucoup d'avis négatif sur les personnages de Gillian Flynn et je tiens à démentir ce point, moi j'ai bien senti l'évolution de Libby tout au long de l'histoire, et la carapace qu'elle s'est construite face à elle-même et face aux gens en général qui l'insite à ne pas trop fouiller dans leur vie - même si ça ne l'empêche pas de voler leur affaire - sa zonedombre est bien trop presente et si elle cherche à savoir ce que les gens pensent d'elle elle sait que ça va finir par la faire éclater aussi elle se morfond, se cache et ne veut rien de personne - ou bien si, de l'argent, mais c'est tout - elle nous fait pitié. Il y a vraiment de passages désagréables dans le livre, surtout le passage avec le taureau dont je n'en dirais pas plus mais si vous n'aimez pas le sang, ne vous faîtes pas trop de mal avec le livre bien qu'il vaille la peine. L'écriture et fluide et bien qu'elle pose des indices partout - et d'ailleurs chapeau pour avoir tout reuni en deux chapitres ! - la lecture n'est pas compliquée et on se fond rapidement dans le décors, c'est comme un épisode de Cold case sans les agents. J'ai adoré et je recommande !


Aujourd'hui je garde de ce livre un souvenir impérissable, je me souvenais de tout les petits détails de chacun des personnages, de chacune des péripéties, et cette fin ! 
Pour le film, force est de constaté que le réalisateur a tout fait pour garder le livre dans toute sa splendeur et sa compléxité, on se retrouve rapidement pris dans le tourbillon Libby et Charlize incarne tellement Libby, c'est vrai, ce personnage a presque été crée pour elle. J'ai tout adoré du début à la fin ! Lieux, façon de faire évoluer l'intrigue, personnages ! Dark Places place vraiment le livre au centre du scénario, c'est un vrai plaisir de voir un si bon thriller sur grand écran et aussi bien réalisé ! 

Chapeau bas ! Applaudissements à foison et gigue en délire ! Un film au top ! 

Bande annonce VF du film 

1 commentaires :

Write commentaires

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.