Icônes de Margaret Stohl

dimanche, novembre 03, 2013 0 Comments A + a -

Icônes est le premier roman de la trilogie du même nom écrit par Margaret Stohl, auteure de la saga 16 Lunes, le livre est paru chez Hachette, collection Black Moon le 2 octobre 2013. C'est un roman jeunesse.


Quatrième de couverture : Tout a changé depuis le jour du Jour. Le jour où les fenêtres ont explosé. Le jour où l’électricité a été coupée. Le jour où la famille de Doloria a été frappée par la mort. Le jour où la Terre a perdu une guerre dont elle ignorait qu’elle était en cours. Depuis, Dol vit une existence simple à la campagne, à l’abri des Icônes et de leur terrifiant pouvoir. Mais elle ne pourra pas se cacher éternellement de la vérité. Elle est différente. Elle a survécu. Pourquoi ? Dol et son ami de toujours, Ro, sont arrêtés et emmenés à l’Ambassade, au large de la cité tentaculaire autrefois appelée Cité des Anges. Alors que Ro et sa compagne de détention, Tima, se débattent contre leurs ravisseurs, Dol se retrouve irrésistiblement attirée par Lucas, le fils de l’Ambassadrice. Les quatre jeunes gens ignorent encore le lien qui les unit réellement. Car leur rencontre n’a rien d’une coïncidence. C’est une conspiration. Sous le règne des Icônes, Dol, Ro, Tima et Lucas découvriront que leurs émotions incontrôlables, qu’ils ont toujours considérées comme leur plus grande faiblesse, pourraient bien constituer leur plus grande force.



L’Ambassadrice Rebelle : Margaret Stohl écrit depuis l'âge de quinze ans. C'est son passage à Amherst et à Yale qui l'a fait tomber amoureuse de la littérature américaine. A Stanford, elle a obtenu un MA en littérature anglaise, puis a étudié l'écriture à l'Université d'East Anglia, à Norwich, sous l'égide du poète George McBeth. Comme Kami Garcia, elle vit aujourd'hui à Los Angeles.



La mission : Le côté futuriste de la 4ème de couverture m'a tenté dès lors que Black Moon avait annoncé l'info sur leur page. Résultat des courses j'ai apprécié ma lecture même s'il y a quelques petits manqués.
Doloria est une jeune fille qui a vu sa famille détruite par les Envahisseurs, elle était toute petite mais cette image lui reste gravée, elle se souvient la radio qui tout à coup s'est arrêtée, le visage de sa mère qui se fige en une grimace, de son père couché au sol dans une posture non-naturelle. Elle se souvient du Padre qui l'a récupéré dans sa propre maison, mais ce dont elle ne se souvient pas c'est pourquoi elle a été épargné pendant le jour du Jour. Elle a grandi avec Furor, Ro, comme un frère, ils ont vécu en tant que glaneurs dans un petit village loin des Icônes. Leur travail consiste à produire de la nourriture, dans le calme, sans se rebelle, obéir. Mais sans comprendre pourquoi, un jour des soldats partisans arrivent et tue le Padre et leur truie, Ramona. Elle voit sa vie défiler sous ses yeux, mais ils ne la tuent pas, ils l’emmènent avec eux sur les Rails. Tout bascule, Ro lui court après, un étrange mercenaire la sauve mais ils la rattrapent tout de même ils sont encerclés, direction l'Ambassade. Le pire endroit pour un Glaneur, encore plus pour des enfants Icônes.

Ce roman c'est un mélange réussi de dystopie et de science-fiction, les envahisseurs nommés les Seigneurs sont des êtres qui régissent tout depuis Le Jour mais qui sont Sans-Visage, on sait qu'ils sont là mais personne ne les a vu, comme des régents  dans l'ombre, personne ne doute de leur existence et tout le monde craint leur courroux. L'ambassadrice Amarre encore plus, elle est une partisane de l'invasion des Sans-Visage elle régit le Chantier près de son Icône. Ah oui. Vous aussi vous êtes perdus ? Le principal défaut du roman réside en ce petit paragraphe. Je n'ai pas utilisé l'entièreté de la terminologie du texte, mais il est sûr qu'il y a un réel soucis avec ce côté du roman, parti prit ou non, je n'en sais rien, mais au fil des lectures que je fais des différents blogs, ce problème est récurrent, il empêche le lecteur de comprendre tout les enjeux de la quête de Furo et des rebelles. On comprend l'idée d'un énorme chantier où les humains sont asservis jour et nuit à la construction de quelque chose qui à l'air vital pour les Seigneurs, on comprend que la Chute doit être un endroit désolé. Mais quoi ? Ce n'est pas assez précis, ce n'est pas assez claire, et pourtant cela devrait l'être car on suit l'histoire au travers des yeux de Doloria. Personnage qui connaît tout de l'histoire de son pays. Il aurait été aussi sympa de faire un glossaire en fin du roman pour qu'on puisse s'y référer et comprendre une bonne fois pour toute de quoi il pouvait s'agir. Mais non, malheureusement l'auteure a fait le choix de garder ça pour un second tome, je m'avance en disant cela, car je ne sais pas vraiment ce qu'il en sera. Bref, c'est vraiment LE gros point noir du roman.

En dehors de cela j'ai trouvé l'histoire fraîche, novatrice et franchement bien écrite. On entre difficilement dans le monde à cause du problème cité plus haut, mais l'ambiance est autant envahissante que les Sans-Visage, on est appelés et happés à entrer dans ce monde et j'y ai plongé volontiers car c'est vraiment une histoire que j'ai apprécié. C'est un roman de science-fiction jeunesse, on retrouve certains impondérables de la SF UFO mais ça s'arrête là, ça permet d'ouvir le roman à un plus grand nombre, sans partir dans des hypothèses loufoques ou à des explications scientifiques rationnelles ou non, non-abordable par les non-initiés.
J'ai apprécié ces quelques heures trop courtes dans le roman et j'ai aimé comment le fil de l'histoire se déroule comme une longue bobine de laine à chat.  Les personnages sont àa la fois clairs pour certains, très (trop) mystérieux pour d'autres, ici les enfants Icônes n'est pas le club des 5, quand ils se découvrent ils ne deviennent pas des amis inséparables de par leur condition ; ils gardent leur personnalité et doivent essayer de coexister ensemble même si pour Lucas-Ro et Tima-Dol ce sont des relations qui vont s'avérer extrêmement compliqué. L'evolution va se faire petit à petit, c'est un plutôt bon tome d'introduction avec quelques défauts qui n'ont pas gâché ma lecture.


Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.