Je suis une immortelle de Julie Kagawa

vendredi, août 16, 2013 2 Comments A + a -

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge Les Monstrueux de la PAL. Il s'agit du premier tome de la saga Blood of Eden paru en decembre 2012 aux éditions Harlequin, collection Darkiss. Le second tome devrait sortir en novembre prochain toujours chez Darkiss.


Quatrième de couverture : Allie est une rebelle, une « non-enregistrée ». Elle méprise les « larbins » — ces êtres humains qui se sont laissé réduire à l’état de bétail par les vampires devenus les maîtres du monde —, et se bat pour vivre libre, dans la clandestinité. Mais, une nuit, alors qu’elle part chasser sa nourriture, sa vie bascule : elle est attaquée par des enragés et, quand elle reprend miraculeusement conscience, c’est pour s’apercevoir qu’un vampire la tient à sa merci. Un vampire qui met Allie devant un choix impossible : mourir… ou accepter d’être mordue — et devenir à son tour un de ces monstres qu’elle honnit.





La dame aux vampires : Julie Kagawa est un auteur américain. Elle a été dresseur professionnel de chiens. Elle vit avec son mari à Louisville, Kentucky. 


La mission : Habituellement tout ce qui touche à la lecture"vampirique" me dérange car c'est un tas de clichés redondants et "allant de soi", je voulais donc essayer une lecture à nouveau vampirique en espérant ne pas à nouveau sentir cette gêne. Pari réussi madame Kagawa, votre livre m'a transporté. Un récit qui sort de l'ordinaire et qui de plus s'allie avec un des thèmes que j'aime le plus dans la littérature : la fin du monde ou le monde post-apocalyptique. 
Pour de la YA, le pari était risqué. Beaucoup sont amoureux des vampires mais pas du post-apo et inversement mais ici les deux thèmes sont tellement soudés ensemble qu'on ne peut qu'être transporté dès les premières pages.
On y suit l'histoire d'Allison Sekemoto ou Allie qui est une Bordurienne, c'est un terme qui définit l’endroit où elle vit. Le monde est devenu une "vampirocratie" où chaque humain devient un sac de sang de la nation, Allie vit à la bordure de New Covington, une cité vampire. Refusant de devenir un sac de sang ou un larbin, elle décide d'être une non-enregistrée. Les personnes comme elle, vivent du vol et du danger, car ils n'ont pas de bon de nourriture puisqu'ils ne nourrissent pas les vampires et sont un peu les "fantômes" de la ville. 
Mais elle est bloquée, d'un côté il n'y a plus rien à manger dans la Bordure, les temps sont tellement dur que même pour un peu de viande (rats, souris, écureuils) les enregistrés ne cèdent plus leur bon repas. Elle est obligée de se servir d'un des passages interdits de la ville pour sortir. Sortir, là où sont les enragés. Je ne peux pas exactement vous dire ce que sont les enragés sous peine de vous spoiler l'histoire, car tout appartient au même fil conducteur. Mais ce que vous pouvez savoir c'est qu'alors qu'elle sort une seconde fois avec sa bande pour aller cherche les dizaines de conserves (ça tient du miracle !) qu'elle a trouvé, elle est la seule à survivre, plus ou moins. Un vampire la trouve, Kanin, et lui laisse le choix la vraie mort ou la mort pour la vie eternelle. Bien qu'elle déteste ces monstres, elle fait un choix, en devenir un.

C'est là que tout va plus vite. Kanin lui offre cette vie éternelle et lui enseigne les rudiments de la vie vampire. Ils se retrouvent séparés pour X raison (bah oui je ne vais pas tout vous dire !) et Allie croise le chemin d'un groupe de survivants. Zeke, le fils de Jeb (le chef du groupe) l'invite à les rejoindre, ce qui n'est pas du tout au gout de Ruth (Grrrr) qui n'aime pas du tout Allie, car "elle a quelque chose de louche cette fille". Oh j'ai oublié un détail ! Jeb le chef de groupe, est un fervent croyant qui cherche l'Eden, il hait plus que tout les vampires. Ouais, imaginez un peu notre Allie là-dedans. Ezekiel Crosse, ce beau blondinet aux yeux bleus qui croit dur comme fer qu'il y a encore quelque chose de bon sur terre, on ne peut que l'aimer. Et c'est lui qui m'a sans cesse fait verser une larme, il est si....optimiste que ça en devient touchant. Et quand il est blessé, vous ne pouvez qu'être blessé. C'est comme ça quand on a le béguin pour Ezekiel Crosse.
Julie Kagawa nous offre un panel de personnes tous plus différent les uns que les autres, c'est un groupe soudé mais hétéroclite qui donne parfois lieu à des discordes. En plus de ça le roman est pimenté par la présence de Sarren et Jackal deux vampires impitoyables qui parfois m'ont donné envie de mordre le livre tellement ils m'énervaient même si, je dois l'avouer, j'ai aussi eu un gros coup de cœur pour la verve de Jackal. Ouais par moment je rêve que les héroïnes soient un peu méchantes, du genre " Je te laisse le choix où tu bottes le cul de ce vieux bougre et tu me sois, soit tu décides de sauver l'humanité et je te tue ? / Bah je vais le botter le cul !" 

Sinon l'auteure nous offre aussi des décors plus vrais que nature, bien que par moment les lieux manquaient un peu de descriptions pour approfondies. Mais sinon, les autoroutes désertes, les forêts dangereuses et les tours en charpies vous savez que c'est carrément mon dada. Donc je ne pouvais qu'aimer ! 
Je vous recommande 1000 fois ce petit bijou vampirique dont j'attend la suite avec impatience ! 

2 commentaires

Write commentaires
16 août 2013 à 11:31 delete

Il est sur ma WL depuis un bon moment, faudrait que je le remonte sur ma liste prioritaire ^^

Reply
avatar
16 août 2013 à 12:21 delete

Oui remonte-le d'autant plus que de ce fait tu n'auras pas longtemps à attendre pour la suite :D

Reply
avatar

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.