Les enfants de Peakwood de Rod Marty

mardi, octobre 20, 2015 2 Comments A + a -


Quatrième de couverture : Avez-vous déjà vu un chaman procéder à une cérémonie de l’Auki pour reprendre à la mort un proche décédé ? Si vous venez de répondre « Oui », c’est que vous n’avez pas bien compris les règles de base de cette cérémonie.

* Je tiens à remercier les éditions Scrineo pour leur confiance *

Mon avis : 
Scrineo nous propose encore un livre qui emporte le lecteur sur son passage, dans ce nouveau roman nous partons sur les traces du culte chamanique avec Chayton, médecin à Peakwood, qui fuyant les traditions familiales à décider de devenir simple médecin dans cette petite ville au fin fond de l’Amérique. Tout commence avec l'accident mortel du bus scolaire dans lequel se trouvait sa fille Sacheen, seul médecin il est appelé sur les lieux de l'accident par le peu de survivants et découvre les corps froids de tout ces gens qu'il connait dont celui de sa petite Sacheen ; il décide alors de faire appel à Ogima, son père, pour lui demander son aide et ramener les habitants de Peakwood à la vie... C'est le début des ennuis...

Les Enfants de Peakwood est un roman qui par certaines façons d'être construit m'a rappelé l'oeuvre de Stephen King de façon beaucoup plus succincte et direct, où tout se passe dans l'action et l'angoisse de connaître la suite. Rod Marty mène son premier récit d'une main de maître en sachant créer une sorte d'ambivalence avec ses personnages et les différentes péripéties qui se déroule dans la ville. 
Après une dizaine d'années sans aucun soucis, chaque personne ayant été ranimé après l'accident voient apparaître sur leur corps d'étranges contusions purulentes, de plus une vague de folie s'installe dans la communauté. Des enfants disparaissent, d'autres sont retrouvés morts, il se passe des choses étranges à Peakwood et Rod Marty sait parfaitement créer cette sensation oppressante qui encercle les personnages du roman lancés dans une course contre la montre pour trouver qui a dévoilé le secret des anciennes victimes. Un récit qui joue entre le roman d'horreur et le huis-clos plus que réussi ! Waoh, vraiment waoh ! Un compagnon de chevet parfait pour cette période automnale et l'Halloween qui arrive. 


2 commentaires

Write commentaires
20 octobre 2015 à 10:02 delete

J'ai l'impression de le voir partout ce roman ^^, il me tente bien!

Reply
avatar
20 octobre 2015 à 23:34 delete

Bon ben encore +1 à ma wishlist ! :-P

Reply
avatar

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.