Couleur de Sang de Nathy

dimanche, septembre 15, 2013 0 Comments A + a -

Je remercie les éditions Artalys pour ce tout premier partenariat. Couleur de sang est une nouvelle écrite par Nathy publiée en mai 2013. Vous trouverez cette petite perle aux prix de 0.99 euros sur le site de l'édition.




Quatrième de couverture: Très librement inspirée du Petit Chaperon Rouge, cette nouvelle relate la rencontre amoureuse de deux êtres que tout aurait dû séparer, issus de deux mondes ennemis, celui de la forêt et celui des hommes, entre lesquels ne règnent qu’incompréhension et haine. Grâce à un style poétique où chaque phrase brille comme un diamant, Nathy tisse un conte inoubliable qui possède la saveur des légendes d’antan.






La mission : Je lis très peu de nouvelles car j'ai toujours un sentiment de frustration à la fin, car le but d'une nouvelle me direz-vous, c'est de laisser le lecteur imaginer la suite. Celles que j'aime le plus sont souvent les nouvelles de Maupassant, il y en a des bonnes et des moins bonnes, je l'avoue mais généralement je suis toujours sur les fesses à la fin du récit, une fin qui n'en est pas réellement une.
Ici Nathy nous offre une nouvelle qui l'est à moitié, j'ai trouvé que la fin aurait pu nous laisser plus dans le mystère, plus dans l'attente de quelque chose. C'est plus un mini-roman qu'une nouvelle à mon avis. N'empêche que j'ai passé un très beau moment dans ces bois en compagnie d'Ysabeau et Aedd.

Librement inspirée du conte du petit chaperon rouge cette nouvelle est emprunte d'une jolie poésie qui nous invite un peu plus profondément dans cette forêt autrefois enchanteresse qui aujourd'hui n'est aux yeux des habitants plus qu'une espèce de gouffre sanguinaire où le rouge prédomine sur le blanc laiteux d'une nature magnifique. La population est victime d'une bête, une créature dévorant les habitants du petit hameau caché au sein de la forêt. L'histoire n'est pas sans rappeler une scène culte du Chaperon Rouge avec Amanda Seyfried, quand le chasseur débarque pour sauver la population. Celui-ci se croyant fort et intelligent se trouve être l'homme plus sanguinaire encore que la bête elle-même.

Ici l'histoire évolue et prend une forme plus mystique encore lorsqu'on apprend la relation qu'à l'homme loup, Aedd, avec la forêt, il n'est autre que le défenseur de celle-ci.C'est beau, c'est profond et ça donne un aspect tout nouveau au conte originel, Nathy y ajoute ici une touche toute personnelle qui rend la nouvelle plus belle encore. Une histoire d'amour qui n'est pas sans rappeler les contes que nous lisaient nos parents, s'y on y retire les scènes un peu crues qui les auraient fait rougir à coups sûrs. 

C'est donc ici, une histoire détournée plaisante à lire, écrite dans une poésie propre à l'auteure qui nous emporte dans le froid de l'hiver moyenâgeux  au sein d'un hameau de croyants effrayés par les légendes d'autrefois.

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.