Digitale de Sarah Wagon

dimanche, juillet 12, 2015 2 Comments A + a -


Digitale est le premier roman de Sarah Wagon, il paraîtra aux éditions PKJ le 20 août prochain. Digitale devrait être le premier titre d'une trilogie.


Quatrième de couverture : Jade, 20 ans, travaille pour le centre de reboot qui traite les membres de la société dont la puce électronique contrôlant les émotions ne fonctionne plus. L'un des patients, Sacha Fleery, résiste à toutes les tentatives de réinitialisation. A son contact, malgré elle, Jade échappe au contrôle de sa puce et redécouvre ses émotions.



* LECTURE ÉPREUVE NON CORRIGÉE* 

Mon avis : Je me suis laissée tentée par la découverte du prochain roman dystopique de PKJ à paraître le 20 août 2015. Le petit plus étant que l'auteure est Lilloise, que j'avais donc bien envie de découvrir la petite surprise que l'éditeur me proposait.

J'ai lu ce livre en version non-corrigée, je préfère le préciser, car des choses pourront avoir changé dans la construction du récit pour la version finale de digitale. 
Pour en venir à mon avis, j'ai trouvé Digitale vraiment....habituel. Bien que la plume de l'auteure soit agréable, qu'elle tienne un rythme vraiment bien dans le récit, celui-ci ne présente vraiment rien de bien original au point d'en faire LA nouvelle dystopie à suivre. 

Dans le monde de l'héroïne, Jade, les gens sont un jour "pucé" puis "digitalisé" à l'aide d'un programme conçu spécialement pour chaque personne afin de réguler leurs émotions, et de faire des choix à leur place. Jade a travaillé très dure pour devenir une pro du Reboot, elle travaille dans un centre où elle s'occupe de remettre sur pied les personnes déficientes dont les puces auraient subi un problème, celles qui auraient crashé. Mais voilà, des fois, les crash de puce sont volontaires. Il existe un groupe de rebelles, luttant contre le système et faisant valoir leur droit à leurs émotions. Jade, qui jusqu'ici avait une vie bien tranquille, où elle ne se posait aucune question, va rencontrer au centre un déficient rebelle, qui va bouleverser son quotidien. Assez semblable à toute les autres dystopies donc... pourtant le livre présentait un sérieux potentiel, qui a été gâché par le fait qu'on ne sort absolument des schémas habituels de la dystopie. Au contraire de titre comme Hunger Games, Divergent ou encore L'Epreuve, Digitale prend un peu de tout ces éléments pour créer un mélange pas vraiment digeste. Le début du récit prend son temps, pour faire découvrir le système en place, les personnages et l'intrigue de fond, puis tout va beaucoup trop vite, trop d'actions, de retournements de situations et d'infos à avaler.

La lecture de ce livre régalera les amateurs de dystopie, j'ai beaucoup aimé ce que j'ai lu, bien que mon petit côté lecteur exigeant en attendait beaucoup plus. Etant un coup de coeur des éditeurs, je pensais que PKJ allait nous faire découvrir un nouveau style de dystopie, mais ce ne fût pas le cas. 
Pour découvrir Digitale, et la nouvelle voix de la dystopie française, rendez-vous en librairie le 20 août prochain ! 

2 commentaires

Write commentaires
25 juillet 2015 à 14:11 delete

J'ai été très déçue moi aussi ! J'ai l'impression d'avoir lu un petit "fourre tout" des dystopies déjà existantes, c'est dommage.

Reply
avatar
20 août 2015 à 21:12 delete

Ben mince, c'est dommage que cette nouvelle dystopie ne soit as convaincante ! J'hésite pour le coup à me procurer le libre :-(
Merci quand même pour ton avis !

Reply
avatar

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.