Moriarty d'Anthony Horowitz

jeudi, mars 12, 2015 0 Comments A + a -



Moriarty est le deuxième roman d'Anthony Horowitz a se déroulé dans le monde de Conan Doyle et son célèbre enquêteur : Sherlock Holmes. Il ne fait pas directement suite à La Maison de Soie, donc vous pouvez lire ces deux romans dans l'ordre qui vous sied. Il est paru dans deux versions différentes, pour lesquelles seules la couverture est différente. Chez Hachette pour les adolescents et Calmann-Levy pour les adultes. Parus en Octobre 2014.



Quatrième de couverture : Quelqu’un croit-il réellement à ce qui s’est produit aux Chutes du Reichenbach ?Pas moi.
Et je vais vous dire pourquoi.
Mais avant toute chose, laissez-moi me présenter.
Frederick Chase, détective de l’agence Pinkerton.
Ma mission ?
Retrouver et neutraliser Clarence Devereux, cerveau du crime qui s’est empressé de combler le vide laissé par la disparition de Moriarty, l’ennemi juré de Sherlock Holmes.
Pour arrêter ce génie du mal, un homme presque invisible, j’ai suivi l’inspecteur Athelney Jones de Scotland Yard, fervent disciple de Sherlock Holmes, dans les recoins les plus sombres de la ville.
Mais le criminel le plus dangereux de Londres n’est pas celui qu’on croit…



Mon avis : Apres mon énorme coup de cœur pour La Maison de Soie, je ne pouvais pas passer à coté du dernier Horowitz qui reprend ses marques dans le monde du célèbre Sherlock Holmes. Dans ce roman, l'auteur ne s'attaque pas au personnage de Holmes mais bien à Moriarty ( bah voui vu que c'est le titre) l'ennemi juré de Sherlock. Dans ce roman nous suivons le duo d'enfer que forme un jeune détective américain : Frederick Chase et un ancien de Scotland Yard : Jones. Ce duo presque improbable se crée face au cadavre d'un homme avec au pied une étiquette prétendant être Moriarty. Le jeune détective de l'agence Pinkerton se retrouve bien embêté puisqu'il était venu aussi loin pour interroger Moriarty sur un criminel notoire américain Clarence Devereux. Si l'enquête commence près des célèbre chutes de Reichenbach, les deux enquêteurs vont vite être de retour dans la City pour essayer de déloger ces insectes dérangeants de la ville. Jones, fasciné par Sherlock Holmes, mort dans les chutes, va imiter les méthodes du célèbre détective pour coincer Devereux et sa bande de malfrats. Ca ne pouvait pas mieux tomber pour Chase qui se retrouve à la case départ. Profitant de Jones et de son séjour à Londres, Chase va tout faire pour gagner cette affaire et en finir une bonne fois pour toute avec ces brigands américains. Un récit encore très réussi avec une fin qui, ne dérogeant pas à la règle, m'a laissé sur les fesses. COUP DE CŒUR !


Ce qui est gênant avec les livres d'Horowitz sur Holmes, c'est que l'on ne peut pas vous dévoiler la fin, c'est même frustrant, puisqu'à l'instant j'ai envie de crier le fait de m'être fait berner sur tout les toits à commencer par les tuiles de mon blog, mais non, je ne dois vous en dire que le strict minimum pour que 1. vous ayez envie de vous l'acheter et 2. que vous ne l'achetiez pas pour rien, car je vous aurais dévoilé la fin. Je ne suis pas une défenseuse de la potence et des blogueuses au bûcher donc ce que je vous dirai de cet excellent roman s'est arrêté un paragraphe plus tôt et dieu sait que j'aimerai vous en dire 10x plus ! Bref, Horowitz nous offre encore du lourd, du très lourd, je me suis sentie complètement immergée dans ce monde So British du 19e siècle, jusqu'à en perdre mon français, à la fin du livre je parlais seulement avec un accent et je buvais mon thé l'après-midi ! Non sérieusement, on s'y croirait et on se prend encore une fois, facilement au jeu des enquêtes. Pour celles et ceux ayant déjà lu La Maison de Soie, vous avez sûrement fait comme moi, après vous être fait avoir une première fois, vous avez certainement cherché à démonter chaque indice que retrouvent Chase et Jones, pour essayer de comprendre avant tout le monde, vous avez dressé des théories foireuses et grand-guignolesques qui vous ont pourtant paru sûres et certaines quand vous y pensiez. Mais non, après avoir lu le dernier chapitre, vous étiez à nouveau la bonne poire qui s'est fait mener par le bout du nez sans s'en rendre compte, et qu'en fait tout ce que vous avez pu imaginer, était déjà prémédité par le grand Anthony. Oui. Maintenant pour ceux qui n'ont pas lu la Maison de Soie, vous savez à quoi vous en tenir !

Cet opus est beaucoup moins dérangeant que La Maison de Soie, il y a beaucoup plus d'humour, et de "bonhomie". On se sent moins "sales" en sortant de ce récit et c'est tant mieux, mais il est aussi un peu plus court et ça, ce n'est pas tant mieux, car une fois arrivée au bout, je n'avais qu'une envie, me replonger dans une histoire "comme ça" mais il n'y a qu'Horowitz qui y arrive aussi bien. Donc, je n'ai plus qu'à attendre, patiemment, le prochain. Parfois, la vie, c'est nulle ! 

Vous avez peut-être la chance de ne pas l'avoir lu, donc foncez, achetez, lisez et venez m'en parler après ! Que je sache si vous aussi, il vous a bien eu !  

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.