Galatéa (T1) : Evanescence de Monia Sommer

dimanche, novembre 30, 2014 0 Comments A + a -


Evanescence est le premier roman de Monia Sommer paru en Novembre 2014 aux éditions Valentina. Il est le premier tome de la série Galatéa dont le deuxième est déjà en cours d'écriture. 



Quatrième de couverture
Je m’appelle Galatéa, princesse guerrière vivant sur une planète de glace et d’hiver éternel.Entourée de mes trois amies et protectrices, j’apprends à maîtriser mes pouvoirs, ainsi que le Kieli, la langue de la Magie.
Lorsqu’une guerre éclate, menée par une ennemie puissante à la tête d’une redoutable armée d’Enchantombres dotés de pouvoirs défiants toute logique, et que je me retrouve, bien malgré moi, au cœur de ce conflit, je comprends que ma vie est sur le point de changer, irrémédiablement.
Selon une ancienne prophétie, une seule personne pourra changer le cours des choses et décider de l’avenir de tous les mondes. Eh bien…, il fallait que cela tombe sur moi ! Pour quelqu’un qui a passé son temps à fuir ses responsabilités, ce n’est pas gagné.
Le Destin nous joue parfois de très vilains tours !



Mon avis : Pour ce roman j'ai tout d'abord flashé sur la première de couverture qui, il faut le dire, est vraiment sublime puis sur la quatrième qui m'annonçait un superbe voyage à travers divers planète dans une fantasy vraiment novatrice. Puis par la même occasion cela me faisait découvrir une nouvelle maison d'édition, dont je connaissais la ligne éditoriale, le nom et l'appréciation qu'en avait certaines copines blogueuses, donc j'ai décidé de me lancer et ce qui est cool c'est qu'en précommandant j'ai eu le droit à plein de goodies et pour une maison d'éditions indépendante, le délais d'expédition sont vraiment top : bref ça c'est pour le côté "autour" du livre, entrons désormais dans le vif du sujet : Galatéa.


Galatéa est une princesse guerrière vivant sur la planète Galatée, le monde de l'hiver eternel, elle y vit entouré de sa mère, la reine, et de ses amies et gardiennes de Galatée : Naîad, Larissa et Despina, trois jeunes filles qui n'ont pas froid aux yeux et ont un caractère bien trempé. Le rythme des journées de Galatéa se dresse autour de ses séances d'entraînements pour faire d'elle et ses complices, les gardiennes de la planète et des adversaires redoutables contre l'ennemi. L'ennemi. Voilà un terme qui n'a pas vraiment de sens pour elle, les planètes sont plutôt tranquilles, enfin jusqu'à maintenant. Une étrange menace plane autour de leur petite vie bien réglée et comme ci ce n'était pas assez, Galatéa se trouve être l'épicentre d'une étrange prophétie. La jeune princesse peut dire au revoir à sa vie bien ranger.


Je vais commencer par dire que j'ai adoré découvrir une nouvelle plume, ayant un certain attrait pour la fantasy (sans blaaaaaaague ? ) il était naturel pour moi de me lancer dans une nouvelle série qui me promettait un dépaysement total. Bon ce n'était pas LE dépaysement auquel je m'attendais, mais Evanescence fait preuve d'une belle originalité pour un premier roman et d'une envie vraiment forte de nous faire adhérer à son monde. Ce que j'ai principalement aimé, c'est la manière de faire évoluer le personnage de Galatéa dans ces 400 pages de roman, les premiers tomes ont souvent tendance à poser les personnages dans leur milieu, ici on découvre les différents protagonistes mais, le plus drôle, c'est que l'héroïne les découvre en même temps que nous, ce qui fait que son point de vue à tendance à s'élargir, ses connaissances s'enrichir et son esprit à grandir, c'est vraiment super et ce point est mon +++ du roman, en plus de la personnalité de Naiad qui est vraiment mon "second rôle" favori. Cependant j'ai eu un peu plus de mal avec le rythme du roman, moi qui aime me "poser" justement, on n'en a que très peu le temps dans ce premier opus et c'est, selon moi, assez embêtant, j'ai eu l'impression d'être une "victime" du rythme soutenu que nous donne l'auteure, j'aurais vraiment aimé avoir une centaines de pages pour découvrir à un rythme plus lent pour pouvoir mieux "contempler" le monde que Monia Sommer nous donne à voir ( qui est vraiment magnifique, soit dit en passant). J'ai eu aussi, parfois, un peu de mal avec les dialogues que j'ai trouvé un peu trop décousus par moment et qui selon moi, "gâchaient" même si je trouve le mot un peu trop fort, la narration. Monia sait très bien raconter les histoires, et les dialogues venaient un peu nous priver de ce moment "d'écoute" attentive. Comme j'ai aussi trouvé qu'il y avait un peu trop de scènes d'actions, et pas assez de moments de complicité entre les différents personnages.

Pour terminer sur une note positive, car j'ai tout de même beaucoup, beaucoup apprécié cet ouvrage, je dirais que l'intrigue est vraiment un point fort, le fond de l'histoire tend sa toile un peu partout et, bien que ce soit un peu classique, je pense que les tomes à venir nous réservent de belles surprises et un récit plus profond et moins dans la castagne et j'aurais vraiment plaisir à retrouver Galatéa et ses complices pour une prochaine aventure, qui je l'espère, nous proposera un peu plus de complexité au niveau de la narration. Pour moi, ce livre est vraiment adéquat, aux jeunes publics adolescents qui souhaitent se lancer doucement dans la high fantasy en commençant par un récit simple et efficace qui propose une belle entrée en matière pour le genre. Un bel ouvrage pour une nouvelle auteure dont je suivrais l'actualité ! 




Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.