Le livre et l'épée : La Voie de la Colère de Antoine Rouaud

dimanche, février 02, 2014 0 Comments A + a -

La Voie de la Colère est le premier tome de la saga Le livre et l'épée de Antoine Rouaud paru chez Bragelonne en Octobre 2013. Ce premier tome est déjà disponible dans plusieurs pays où il fait un carton dans le top des ventes. Le second tome est attendu pour fin 2014 ou 2015.



Quatrième de couverture : Le général Dun-Cadal fut le plus grand héros de l'Empire, mais il n'est plus aujourd'hui que l'ombre de lui-même, une lamentable épave au fin fond d une taverne.
C'est là qu'une jeune historienne vient le trouver. Elle est à la recherche de l'Épée de l'Empereur, disparue dans le chaos des derniers jours de son règne, et que Dun-Cadal aurait cachée en un lieu secret.
Pour elle, le vieux guerrier va ressasser ses souvenirs de gloire et ses regrets amers, à commencer par sa rencontre avec ce garçon qui lui sauva la vie et fit sa fierté avant qu'ils ne basculent tous deux dans le drame et le tourbillon de l'Histoire.
C'est alors qu'un assassin sans visage se met à frapper au c ur de la République. Les fantômes du passé refont soudain surface, ravivant les anciennes ranc urs et la soif de vengeance d'un homme perdu sur la voie de la colère.

Le teneur du mont Vershan : Antoine Rouaud est né en 1979. Il a passé son enfance à écrire des histoires, imaginer des scénarios et composer des chansons, avant de rejoindre le monde de la radio. Il est aujourd’hui concepteur-rédacteur chez NRJ et travaille sur une série de feuilletons audio, pour lesquels il a déjà remporté deux prix.



La mission : Le roman d'Antoine Rouaud avait fait des émules et il y a eu une puissance promotionnelle extraordinaire, on a vite su que le livre allait être traduit dans plusieurs langues pour plusieurs pays alors même qu'il n'était pas encore sorti en France. Je ne pouvais pas passer a côté d'un roman comme celui-ci. Je me le suis procurée aussi vite que possible (Noël) et je m'étais promise de le lire dans l'année ( 3 semaines plus tard). Je reviens donc sur cette lecture passionnante qui a, selon moi, bien tenu sa promesse.

Qu'on se le dise, même si sur la quatième de couverture le premier nom qui apparaît est Dun-Cadal, on est vite surpris par le fait que ce n'est PAS le héros de cette saga. Dun-Cadal est un vieux général, qui, après la chute de l'Empire n'a trouvé d'ami qu'en l'ivrognerie constante dans laquelle il se trouve. Entre la maison de plaisir et la taverne, Dun n'a pas vraiment fait grand chose de sa vie depuis que tout ses espoirs se sont retrouvées piétinées par la République. Ces anciens amis de combats, fidèles à l'Empire se retrouvent être des Conseillers à la tête de la République et même si la chasse aux Sorcières est terminée, l'ancien général préfère rester sur ses gardes. Jusqu'au jour où Viola débarque dans sa vie, accompagnée de son protecteur Nagâa. Elle va faire remonter à la surface des souvenirs qu'il souhaitait voir enterrer à tout jamais. La jeune historienne est sur les traces Ëraëd, l'épée de l'empereur, elle fera tout pour l'avoir. Dun-Cadal va alors lui raconter son ancienne vie, celle où il était avec son cher Grenouille, avant que les d'Uster et leurs fils Laerte sème la panique et la révolte dans l'Empire. Un magnifique récit couvrant à la fois le passé et le présent de chacun des personnages. 

Proche du coup de cœur de par sa profondeur et par la malice qui réside dans ce récit, La Voie de la Colère a su me faire douter et me surprendre dans quelques situations, sortes de Cliffhanger, que nous réserve Antoine. Il met en place dans ce premier tome, un mode entier, complet, "propre" et savamment pensé. Juste une petite remarque sur le fait qu'il est extrêmement dommage qu'il n'y ait aucune carte pour illustrer les différents lieux que l'on "visite" durant notre lecture. J'aime la plume de l'auteur et je suis entrée très facilement dans le récit de Dun-Cadal et ce choix de double récit, dont j'avais peur qu'il soit un poids mort dans le livre, prend vite sens et importance. Même si je déplore une trop petite part de récit présent dans la première partie du roman. Dun-Cadal n'est pas le genre de personnage à qui l'on peut s'attacher en une centaine de pages et pour qui l'on s'inquiète, il peut vous sembler même détestable ou comme certain vous laisser de glace, pour ma part j'ai eu beaucoup d'empathie pour cet homme brisé qui tente de noyer son chagrin dans l'alcool. En mon sens, Viola n'a pas été assez mise en exergue dans le livre et c'est vraiment dommage car elle est le personnage féminin que j'ai le plus adoré dans ce récit et face à son amour uni-sens pour un personnage du livre, on ne peut qu'avoir mal au cœur pour elle. C'est aussi une femme forte et intelligente que j'ai préféré à Esyld, qui ne m'a pas plu dès son apparition dans le livre. On découvre aussi les personnages de Laerte et Grenouille qui vont finalement prendre l'avantage sur le personnage principal de Dun-Cadal et qui nous réservent bien des surprises. On finit par vite entrer dans l’histoire pour en savoir toujours plus sur cette légende du Livre et de l'Epée qui, pour moi, arrive un peu tard dans le récit, des personnes un peu moins passionnés par l'intrigue pourraient peut-être décrocher voyant que l'explication de cette légende ne vient qu'en deuxième partie du roman.

En bref, un roman qui ne révolutionne pas le genre mais qui se joue de son lecteur et qui s'amuse avec les préconceptions des personnages, faisant d'un gentil le méchant et vice-versa pour ne plus créer que la confusion et l'attente de réponses. Antoine Rouaud réussit à nous rendre accro à l'histoire de la chute de l'Empire et tout ses secrets et finit sur une scène où la suite promet beaucoup plus d'actions que dans ce premier tome. Personnellement, je trouve que ce livre avec un ou deux chapitres de plus, aurait pu se suffir à lui-même dans un excellent one-shot complet et bien écrit.



8/80

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.