Kushiel : La marque de Jacqueline Carey

samedi, janvier 18, 2014 7 Comments A + a -

LECTURE COMMUNE 
La marque est le premier tome de la saga Kushiel paru chez Bragelonne il y a quelques années qui sera réédité en 2014 dans la même maison d'édition. C'est une saga fantasy qui lors de sa sortie a fait des émules dans les librairies. Kushiel comporte 3 tomes, ainsi que trois tomes à sa suite Imriel.




Quatrième de couverture : Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant. Habitant désormais la demeure d'un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l'histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout... les arts du plaisir. Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d'elle la plus convoitée des courtisanes... et une espionne précieuse. Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque. Or, lorsqu'elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d'Ange, elle n'a d'autre choix que de passer à l'action. Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d'embûches, qu'il lui faudra mener jusqu'au bout pour sauver son peuple.Récit plein de grandeur, de luxuriance, de sacrifice et de conspirations machiavéliques, La Marque dévoile un monde de poètes vénéneux, de courtisans assassins, de monarques trahis et assiégés, de seigneurs de guerre barbares, de traîtres grandioses... vu par les yeux d'une héroïne comme vous n'en avez jamais rencontré ! 
Savoureux mélange de Ambre de Kathleen Windsor, de Caroline Chérie de Cécile Saint Laurent et d'Histoire d'O de Pauline Réage, La Marque, est un récit de Fantasy tout à la fois épique, charnel, sensuel et mystérieux, où l'amour est cruel et sophistiqué, sincère et passionné, dont la narration élégante suggère plus qu elle ne montre.
Bref, roman d'aventure, roman sentimental, roman d'espionnage, roman érotique, roman initiatique et surtout fabuleux roman de Fantasy, la saga de Kushiel se joue des étiquettes pour n'être à la fin qu'un grand roman tout court, qui vous surprendra par son originalité et son audace !




Maitresse de Maisons : Jacqueline Carey a étudié au Lake Forest College dans l'Illinois et y a reçu son B.A en psychologie et en littérature. Pendant ses études, elle travaille six mois dans une librairie londonienne dans le cadre d’un programme d’échange. C’est durant cette période qu’elle décide de devenir écrivain. À son retour, elle commence sa carrière tout en travaillant dans le centre artistique d’un collège local. Dix ans plus tard, en 2001, elle rencontre enfin le succès avec la publication de son premier roman La Marque.
Jacqueline Carey vit actuellement dans le Michigan.


La mission : J'attendais depuis tellement longtemps de lire ce roman que peut-être en attendais-je trop ? Je ne sais pas. En commençant à lire les premiers chapitres tout me plaisait sans concession : de la présentation des personnages à l'intrigue en passant par les interactions entres les différents protagonistes et les décors. Je me suis fondue dans ce livre comme du beurre au soleil et ce, jusqu'au chapitre 40 où je ne savais plus à quoi me tenir pour continuer ma lecture. Patatra ce qui devait arriver, arriva j'ai abandonné cette lecture. Ce qui me rassure en un sens, c'est que pour la plupart des personnes ayant abandonné ce livre (et nous sommes en bon nombre) ce n'est pas l'écriture, la forme, les personnages ni rien de ce qui constitue le roman qui nous a fait abandonné cela vient de nous, de nos habitudes et de nos attentes. Quand je lis de la fantasy j'adore les rixes politiques, les coups de vices, les combats et c'est vrai que sur ce tiers de livre que j'ai lu, il n'y en as pas tant que ça, à part au chapitre 39 où l'on se prend une réelle claque en comprenant que c'est à partir de là que cela va bouger. Mais cette promesse d'action n'était pas assez pour me faire continuer ce roman et j'ai alors préféré arrêter sur un avis très positif de ce roman plutôt que de me forcer à tout prix de continuer et d'en ressortir écœurée. J'ai fait ce petit parcours d'une grande aventure avec d'autres blogueuses qui sont de vraies amours et avec lesquelles j'espère sincèrement rester en contact parque pour le coup j'ai bien senti ce lien dont on me parlait tellement sur la blogo. Bref, je sors du contexte et m'éloigne du livre et il faut donc que j'y revienne.


Phèdre no Delaunay est un amour, non mais c'est vrai, bien qu'elle est un petit (gros ?) penchant SM on ne peut que s'attacher à ce personnage à l'âme grande que l'on suit depuis ses 10 ans. Elle n'a pas eu la vie facile et quand on y pense peut-être que cette marque de Kushiel était prévue pour la vie qu'elle allait avoir. L'histoire nous est racontée par Phèdre elle-même ce qui nous implique vraiment profondément dans le récit, dans son histoire personnelle et dans toute les frasques politiques qu'elle ne comprend pas au début. Les personnages autour d'elle, dont Hyacinthe qui fût mon préféré dans ce tiers de roman, sont tous extrêmement bien travaillés et réussissent à titiller votre mental par leurs actions dont un vilain méchant pas beau qui m'a bien énervé au fil des pages (vous savez de qui je parle les filles ?). Les personnes vivant en Terre d'Ange, les D'Angelins, ont des préceptes bien concrets que l'auteur nous indique dès le début du livre, c'est un nombre de pages assez conséquent mais très important pour comprendre tout ce qui se trame autour de Phèdre.

Parmi ces "préceptes", il y a ceux d'Elua, la personne qu'ils idolâtrent le plus et qui en venant à Terre d'Ange a amené avec lui des "apôtres" dont Namaah, qui s'occupe de l'amour, pour comprendre le concept des maisons "closes" de Terre d'Ange il faut connaître tout ces points de religions importants que vous découvrirez sur les premiers chapitres. Ne vous découragez pas alors, continuez et vous n'en serez que ravi une fois sortit de là à vous pavaner dans les pages qui rendent addict. J'en ai dis beaucoup mais pour elle telle texte ce n'est pas assez, je ne vais pas extrapôler sur le roman en entier alors que je ne l'ai pas lu. Je vous laisse en compagnie des blogs de mes copinautes que j'ai suivi lors de cette Lecture Commune et je ne peux que vous inviter à jeter un coup d'oeil dans ces blogs fantastiques.

Livresse : http://livresse.weebly.com/chroniques.html
Au paradis du livre : http://paradisdulivre.blogspot.ch/
Julie : http://unmotuneligneunlivre.weebly.com/chroniques.html
Nodoka : http://psycho-boook.skyrock.com/
Liloulala : http://leslecturesdeliloulala.blogspot.fr/
Cassiopée : http://wlatetedanslesetoiles.blogspot.fr/

2/80
2/40




7 commentaires

Write commentaires
18 janvier 2014 à 14:08 delete

Bizarrement il ne me donne pas très envie celui là ! Puis vu le nombre de pages... Avec un nombre de pages pareil moi il faut que j'accroche tout de suite et que l'histoire me donne vraiment envie sinon c'est pas la peine ! :)
Mais c'est marrant car on voit que tu as aimé ta lecture même si tu n'as pas finis le livre :)

Reply
avatar
18 janvier 2014 à 14:28 delete

Je suis contente que ce sentiment ressort car c'est le cas j'ai vraiment apprécié ce petit tiers de roman franchement bien fait et c'est sûr qu'il ne va pas à tout le monde et je pense que ce ne serait vraiment pas ton dada pour le coup !

Reply
avatar
18 janvier 2014 à 18:31 delete

"J'ai fait ce petit parcours d'une grande aventure avec d'autres blogueuses qui sont de vraies amours et avec lesquelles j'espère sincèrement rester en contact parque pour le coup j'ai bien senti ce lien dont on me parlait tellement sur la blogo."

Je ne peux qu'approuver ! C'est génial d'avoir crée un groupe et de papoter comme ça !

Reply
avatar
18 janvier 2014 à 20:09 delete

Oui on devrait renommer le groupe et continuer à papoter sur nos lectures par la suite :)

Reply
avatar
20 janvier 2014 à 13:56 delete

Je suis à fond dedans, et pourtant j'arrive très bien à comprendre que tu ai eu envie d'arrêter. J'en lis quelques chapitres tous les jours, justement pour ne pas saturer. Même si je suis à fond dedans il y a un petit quelque chose qui me titille, qui me dérange et qui m'obsède. Ce livre doit avoir un pouvoir magique je pense. Au début j'adorais Hyacinthe moi aussi et là je suis en train de craquer gentiment pour Joscelin *_*

Reply
avatar
25 janvier 2014 à 10:33 delete

Oui c'est vrai qu'on accroche ou on n'accroche, pourtant j'avais bien aimé au début, mais je dois dire que je ne suis pas trop scènes "de cul" et peut-être que c'était un peu trop pour moi :)

Reply
avatar

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.