La femme sans peur Vol.1 de Jean-Philippe Touzeau

vendredi, août 30, 2013 2 Comments A + a -

Je tiens à remercier l'auteur, Jean-Philippe Touzeau pour m'avoir accordé sa confiance autour de ce partenariat. La femme sans peur est le premier volume des aventures de Trinity et Speedy paru en Janvier 2013 aux éditions 88SEEDS. Le volume 2 est déjà disponible.




Quatrième de couvertureImaginez une seconde que l’on vous propose de prendre une pilule et que cette pilule vous permette d’effacer, pendant 24 heures, toutes vos peurs et vos doutes. L’accepteriez-vous ? Une petite pilule blanche en échange d’une confiance en vous inébranlable, comme vous n’en avez jamais fait l'expérience. La prendriez-vous vraiment ? Et si, en plus, la personne qui vous l’offrait, était un chercheur réputé, travaillant pour l’un des plus grands laboratoires pharmaceutiques au monde ?
C’est à cette question que va devoir répondre Trinity Silverman, une jeune femme ayant tous les signes extérieurs d’une carrière à succès mais qui, intérieurement, est torturée, par justement, ces doutes et ces peurs venant de son enfance.
La décision que Trinity va prendre, l’entrainera dans une aventure inattendue, pleine de rebondissements à la recherche d'elle-même et, où ce qui parait être la réalité, ne l’est peut-être pas.




L'homme aux pilules magiquesJean-Philippe Touzeau est un écrivain respecté dans la blogosphère francophone. Ses articles, aussi bien des essais que des œuvres de fiction, sont lus par des dizaines de milliers de lecteurs, l'un de ses textes ayant même été choisi comme sujet au bac de français en Algérie.
Ses livres "La femme sans peur" et "Réveillez votre génie" ont atteint la 1ère place de la boutique kindle (toutes catégories confondues), alors que ses autres œuvres de fiction sont elles, toutes entrées dans le top 100.



La mission : Je ne suis pas très calée question littérature contemporaine, c'est vrai j'ai besoin de pouvoirs, de monstres et de situations plus invraisemblables les unes que les autres pour qu'une lecture me plaise. Sur ce coup ci je retire ce que je viens de dire, j'ai très vite été transporté par ce premier roman de Jean-Philippe Touzeau que je tiens encore une fois à remercier pour m'avoir proposer ce partenariat.

Tout commence autour d'une Bolli-Stoli. Vous allez me dire en quoi c'est important ? En tout justement, sans ce Bolli-Stoli la jeune et ravissante mais non moins anxieuse et timide Trinity n'aurait jamais osé affronter le gros monsieur  pas très ragoutant qui offre la clé d'une vie de succès. Alors oui, elle a un petit coup dans l'aile, oui autrement elle n'aurait jamais été frappé à la porte 886 du Four Season, elle n'aurait jamais pris ces pilules mais tout le problème est là, tout ça Trinity l'a fait.
C'est une héroïne accrocheuse et fraîche que l'on trouve dans ce premier volume des aventures de Trinity et Speedy (son gastéropode domestique). 7 pilules, une semaine de courage. Elle prend la première et là c'est toute une vie nouvelle qui s'ouvre à elle : plus de maux d'estomac à vous faire vomir, plus de sueurs froides chaque fois qu'elle doit prendre la parole devant une arène d'homme et surtout plus peur de sortir de derrière son pupitre pour remettre à sa place ce pauvre type qu'est Nick Burr. Oui Trinity est guérie, du moins pour un temps.
L'auteur nous offre un réel spectacle en huis-clos dans un Las Vegas en proie aux visiteurs d'un soir venus se vider les poches de leurs économies, comme elle le dit souvent à Las Vegas "Time is Money" et elle et l'argent c'est une grande histoire, une histoire depuis toujours. Mais voilà depuis toujours malgré son talent elle se sous-estime et est sous-payée par sa boîte Metaforex, avec un patron qui peut tout lui demande puisqu'elle acquiesce toujours. Mais avec ces pilules et l'aide de Christina (j'ai adoré le personne latino de Christina) une femme de ménage avec qui elle va devenir amie, tout va lui sembler possible, enfin jusqu'à la dernière pilule.

L'auteur arrive à nous avoir en toute beauté et simplicité, d'une toute petite histoire de femme se sentant mal dans sa peau, va découler un réel engouement pour un mystère qui plane autour de cette chambre 886, chambre occupée par séduisant Gianmarco. On lit sur un fleuve bien agréable pour comprendre par la suite, que ce fleuve cache peut être une fin en cascade, une fin qu'on n'aurait osé imaginer, une histoire qui nous prend aux tripes et qu'on ne peut pas lâcher pendant les 201 pages du bouquin. Et cette fin qui ne vous laisse aucun autre choix que de vous procurez le livre, c'est vil mais très astucieux. Pour conclure, je tiens à saluer l'auteur qui aura réussi à me faire changer au moins une fois d'opinion sur la littérature terre à terre et si je n'ai qu'un reproche à faire à ce livre, ce serait sa longueur, un peu trop courte pour moi. J'espère que dans le prochain tome nous en apprendrons un peu plus sur le passé de Trinity et sur sa vie de famille, surtout sa mère qui m'intrigue franchement. 

2 commentaires

Write commentaires

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.