Aurora Teagarden : Le Club des Amateurs de Meurtres de Charlaine Harris (T1)

vendredi, juin 07, 2013 0 Comments A + a -

Aurora Teagarden est le tout premier roman de Charlaine Harris, celui est publié aux USA en 1992, les éditions J'ai Lu nous propose sa traduction et sa parution en France en mai 2013. La série compte 8 tomes, dont le dernier fût écrit en 2003. Le livre fait 254 pages.



Quatrième de couverture : Aurora Teagarden, dite Roe, est bibliothécaire dans la ville de Lawrenceton, en Géorgie. Un de ses passe-temps est de faire partie du Real Murders Club pour étudier une fois par mois les cold cases. Un soir, elle tombe sur le corps sans vie d'un des membres du club. Ce crime ressemble à un de ceux non résolus qu'ils devaient analyser. D'autres suivent. Aurora enquête.







Madame Harris : Charlaine Harris est née en 1951 dans le Mississippi (Etats-Unis). Elle est l'auteur de nombreux romans qui allient mystère et romantisme, comme les séries La communauté du sud, mettant en scène son héroïne Sookie Stackhouse, et Les murmures de Harper Connelly, toutes deux parues chez J'ai lu. La communauté du Sud a d'ailleurs été adaptée à la télévision avec la série Trueblood. Aujourd'hui, Charlaine Harris vit dans l'Arkansas avec son mari et ses trois enfants.



La mission : J'ai toujours plutôt bien apprécie la plume libre de Charlaine Harris, elle a ce petit côté sauvageon que l'on ne réussit pas à cerner et souvent son style d'écriture suit le caractère du personnage du livre. Ici même si l'on sent une certaine fébrilité dans le genre et des façons parfois maladroites de décrire les scènes et le choses, on retrouve assez bien le style de Mme Harris. Comme dit plus haut il ne faut pas oublier qu'il s'agit ici d'un premier roman et que comme tout premier bébé, il y a souvent des petites choses à corriger, à arranger et ayant lu le premier tome de la Communauté du Sud, je sais que ces petits défauts ont été corrigé et je ne tiens pas rigueur car le récit m'a beaucoup plu.

Aurora Teagarden est vraiment un personnage que j'apprécie, bibliothécaire de surcroît, elle a ce coté rangé mais foufou que j'aime bien. La petite (1.52 M seulement) bibliothécaire à lunettes, aux cheveux bruns retenus par un serre-tête, se veut représentative du stéréotype toujours vivant de la bibliothécaire en mal d'amour, et c'est un peu ce qu'elle est. Sa mère, brillante femme capitaliste et donc riche, ne peut s'empêcher de dire à sa fille qu'il est temps pour elle de se maquer et d'enfin vivre une vie de femme. Mais Roe vit plutôt bien dans son rôle de "la copine d'une copine", enfin jusqu'à ce que Robin Crusoe débarque en ville un flot de meurtres le suivant de près. Là, sa libido va exploser et sa vie va aussi pas mal changer. Complice, victime ou meurtrier tout semble penser que les victimes sont des membres du Club de Amateurs de Meurtres et si le tueur était un de ses amis ? Roe a du mal à l'imaginer et décide de mener elle-même l'enquête, aidée d'assez prêt par Robin Crusoe, auteur de livres policier.
A vrai dire, j'ai trouvé que le duo fonctionnait plutôt bien, chacun apporte sa touche de fantaisie bien personnelle et par moment ce cher Robin nous emplie quand même d'un doute certains. Il est a l'affut du moindre détail, sourit devant les meurtres, s'éclate à démasquer le coupable, ce qui peut paraître plutôt suspects, même pour le flic de Lawrencton.

Là, où j'ai commencé à avoir un peu plus de mal c'est autour du début de triangle amoureux, qui, je le sens va finir par prendre beaucoup de place dans les autres tomes ! S'il vous plâit Mme Harris, arrêtez avec les triangles amoureux, Sookie, c'est déjà trop, alors là le choix du flic sympa et de l'écrivain séduisant va encore prendre trois plombes et moi c'est plus le milieu policier que l'intrigue amoureuse qui m'intéresse.
Ah tiens, en parlant de morts, je lui ai trouvé un cruel manque de détails en ce qui concerne les morts, pas de description de scène de crime, de corps, de procédé, rien de tout ça juste quelques petits mots par ci par là sur la position du corps et peut être l'arme du crime ! Heureusement que je connaissais l'enquête de Lizzie Borden, j'ai pu au moins me faire une idée (Miam!) du carnage dans ce crime. N'empêche que je me suis bien faite bernée du début à la fin pour ce qui est du tueur (On est bien d'accord que j'emploie le masculin comme la règle grammaticale l'oblige lol). 

Bref, lu dans le cadre du week-end à mille pages j'ai passé un petit moment sympa en compagnie de Roe et Robin et je lirai la suite avec plaisir ! 

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.