Viscères de Mo Hayder

jeudi, mars 26, 2015 0 Comments A + a -


Viscères est un roman de Mo Hayder, qui met en scène son célèbre flic Jack Caffery, paru dans la collection Sang D'encre aux éditions Presses de la Cité, le 15 Janvier dernier.


Quatrième de couverture

Il y a quinze ans, deux amoureux ont été retrouvés sauvagement éviscérés dans le bois attenant à la maison de campagne des Anchor-Ferrers. Le principal suspect, qui a avoué les crimes, est depuis sous les verrous. Mais aujourd'hui, alors que Oliver, Matilda et leur fille, Lucia, n'ont pas oublié cette découverte macabre, l'histoire se répète, plongeant la famille dans la terreur. En grand peintre de l'angoisse, Mo Hayder nous livre une série de tableaux sanglants, dans lesquels le commissaire Jack Caffery, toujours hanté par la disparition de son jeune frère, est plus vulnérable que jamais.



Mon avis : En ce moment j'aime à me plonger dans tout ce qui est enquête, j'ai un peu mis de côté la fantasy (je dis ça, mais la semaine prochaine Kinslayer sort en librairie et je vais l'acheter le jour même :D ) et donc, pour en revenir à Viscères, c'est mon premier Mo Hayder, qui, je l'ai découvert en a écrit pas mal, d'ailleurs je suis en train de lire BirdMan.

Dans ce roman qui peut s'apparenter à demi à un huis-clos, nous retrouvons son célèbre flic Jack Caffery qui continue de chercher ce qui a bien pu arriver à son frère et dans quelles circonstances. Et aussi une famille, les Anchors-Ferrer qui ont, des années auparavant, étaient les victimes d'un crime horrible, leur fille sortait autrefois  avec un jeune homme qui a été assassiné, avec sa fiancée dans les bois derrière la maison, et alors que Monsieur A-F vient de se faire opérer et qu'ils pensent pouvoir tout les trois se reposer, ils retrouvent des entrailles dans leur jardin. Ce "détail" n'est pas sans rappeler cet ancien meurtre, où les entrailles des deux jeunes gens avaient été accroché à l'arbre pour en faire un cœur géant. En quelques temps la panique s'installe dans le trio familiale, alors que deux jeunes inspecteurs frappent à leur porte, il n'y a plus de doutes possible. Ces vacances dans la foret ne vont pas être de tout repos. Frissons et effroi garantis.

Cmme dit plus haut, ceci étai mon premier Mo Hayder et j'ai adoré "de ouf" comme dirait les collègiens de par chez moi, si j'ai eu un peu de mal à me lancer dans l'histoire au tout début, j'ai vite été éprise du style de l'écrivain qui ne nous épargne aucun détail. C'est dingue, c'est la deuxième femme que je lis dans ce style, polar/thriller noir - qui réussit à me prendre aux tripes tout le long de l'histoire. Autant dire qu'elle n'a pas froid aux yeux et qu'elle n'est pas avare de petits-riens, car toute l'horreur du récit de Viscères, réside dans ces petits détails dissiminés au fil des chapitres, semés comme des cailloux dans le récit et qui s'immisce doucement mais surement. Les personnages sont bien travaillés, ils ont chacun leur personnalité, leur histoire et il y a par moments des sortes de digression qui nous en apprennent un peu plus sur chacun d'eux. Une fois assez loin dans le récit, j'ai commencé à comprendre qu'une histoire pas très nette était cachée par la grande histoire du dessus, c'était vraiment génial de jouer à l'apprentie Sherlock en essayant, justement, de suivre les cailloux laissés plus tôt dans le récit : qu'est-ce qu'il se passe ? Qui est derrière tout ça ? Et si on nous mentait depuis le début ? Tout un florilège de questions qui font de Viscères un excellent thriller à mettre entre les mains de tout les amateurs du genre ! 


Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.