Les Six Royaumes (T1) : La Geste du Sixième Royaume d'Adrien Tomas

samedi, mai 09, 2015 0 Comments A + a -


La Geste du Sixième Royaume est le premier tome de la série les Six Royaumes, dont La Maison des Mages en est la "suite". Le roman est paru une première fois en grand format aux éditions Mémnos en 2011 puis en édition poche toujours chez Memnos en 2013.


Quatrième de couverture : Les cinq royaumes : des nations turbulentes et ambitieuses souvent en guerre. Au coeur des terres, un sixième royaumes : La Grande forêt légendaire, impénétrable et hostile. Dans la maisonnée de Sélénir, dans les cases de Val ou dans les yourtes des nomades des steppes de Khara, le soir au coin du feu, on raconte aux enfants la légende suivante : tes rêves, tes cauchemars comme les créatures fantastiques des contes que tu aimes tant peuplent le sixième royaume...


Mon avis : J'ai mis plusieurs semaines à finir ce roman de fantasy, en effet c'est un gros pavé bien épais qu'il m'a fallut lire en plusieurs fois afin de le finir. Ce roman d'Adrien Tomas, premier de la série Les Six Royaumes, est vraiment dense. L'auteur y déploit un monde vraiment complet qu'il faut prendre le temps de découvrir.


Un univers complexe, des personnages nombreux que l'on découvre petit à petit au grès des différents points de vu de ceux-ci, car la forme du roman à cela d'intéressant, il est coupé en plusieurs parties, puis en chapitre pour finalement donner l'avis de chacun des personnages du roman. Ma lecture fut donc lente, longue et pourtant j'ai bien aimé ce roman de fantasy classique. Cependant je n'ai jamais réussi à me plonger complètement dans le récit au point de lire une dizaine de chapitres d'affilés, je me retrouvais vite à avoir l'esprit ailleurs, à avoir envie d'autre chose, car bien que l'univers d'Adrien Tomas soit entier, bien écrit/imaginé/décrit, il manque selon moi ce petit plus qui rend le texte vraiment happant pour le lecteur. 
Les différentes péripéties, bien que plus intéressantes les unes que les autres, mettent parfois un temps fou à se "résoudre" et bien souvent, alors qu'enfin j'étais vraiment éprise par l'intrigue, l'auteur me coupait l'herbe sous le pied en partant sur autre chose, ailleurs. Mon engouement retombait donc, et je refermais le livre pour passer à une lecture en parallèle.

Cependant le point fort de ce roman, c'est la façon nouvelle qu'a eu l'auteur de traiter les "races"/"espèces" phares de la fantasy. Alors que la construction en elle-même est assez ressemblante à tout les bons bouquins de fantasy, Andrien Tomas casse complètement notre façon de voir ces différentes "créatures", celle m'ayant le plus marquée étant les dragons : animal légendaire devenu herbivore et en voie d'extinction, lent d'esprit et assez borné, pour justement ne pas avoir à trop penser. Les changements de points de vu ont cela de bien qu'ils donnent beaucoup d'informations par des personnes différentes nous rendant un "compte-rendu" complet de ce qu'est le monde. Malgré cela, j'aurais vraiment aimé que le rythme soit mieux soutenu, plus dans l'action ( je ne parle pas de combats, mais de rythme dans l'histoire) afin de réussir à me captiver plus avant, surtout que la fin est selon moi trop expansive en cliffhanger, ce qui a complètement annihilé mes sentiments vis à vis de ces différents retournements de situation, je me retrouvais prise dans un tourbillon de choses que je n'arrivais pas à gérer, ce qui fait que j'ai fini par ressentir un "trop plein" de choses, en comparaison à tout le reste du roman qui lui était plutôt lent.

Somme toute, je ne peux pas nier que l'auteur fait preuve d'une imagination sans pareille, qu'il exploite son monde au mieux et qu'il réussit - à certains moments pour moi - à me faire partager sa passion pour le Sixième Royaume, qui est celui où j'aurais voulu le plus vivre dans les Six Royaumes. Le message de fond sur l'importance de préserver la Nature, sans être nian nian, est vraiment une belle façon de faire de la fantasy, on comprend d'autant mieux le combat des êtres du Sixième Royaume et pour cela, chapeau bas.

Bref, La Geste du Sixième Royaume est un roman qui mérite qu'on prenne le temps de lire, il faut se consacrer du temps à sa lecture afin de pouvoir avancer au mieux dans l'univers vraiment complet d'Adrien Tomas, bien que j'ai apprécié ma lecture, il y a ce je-ne-sais-quoi qui a fait que ça ne colle pas totalement, mais au vu de la qualité du roman, je ne me sentais pas de l'abandonner. Avis aux amateurs de bonnes fantasy bien dense, ce livre est pour vous.

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.