Aeternia (T1) : la marche du prophète de Gabriel Katz

samedi, décembre 27, 2014 6 Comments A + a -


Je remercie une première fois chaleureusement les éditions Scrinéo qui m'ont permis de lire ce livre en avant-première ! 

Aeternia est la nouvelle série en deux tomes de Gabriel Katz, elle se déroule dans le même univers que Le Puits des Mémoires et la Maîtresse de Guerre. Le premier tome, la marche du prophète, paraîtra le 22 Janvier 2015 aux éditions Scrinéo.

Quatrième de couverture : Leth Marek, champion d?arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu?il connaît à peine. C?est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu?il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu?il croise la route d?un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l?ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos. À Kyrenia, où l?on adore la Grande Déesse et les puissants du Temple s?entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang? Le plus violent des combats est celui que l?on mène contre ses propres croyances.



Il a empli mon cœur d'amour : Gabriel Katz a écrit « dans l’ombre » plus de 30 livres signés par des auteurs bien connus du grand public.
Passionné de fantastique, de jeux et d’univers virtuels, il nous livre ici une saga de fantasy ambitieuse. Trois tomes qui sont de véritables romans d’aventures où rebondissements, amour, violence, mystère, et humour ravageur donnent vie à son histoire, posée dans une époque fictive moyenâgeuse.




Mon avis: MERCIIII au service presse des éditions Scrinéo pour ce cadeau de Noël avant l'heure, autant vous dire que, quand je suis rentrée de cours, je me suis littéralement jetée sur le livre et que j'ai commencé à le lire dans la soirée.


Dans ce premier tome du nouveau diptyque de Gabriel Katz, nous sommes dans le même univers que celui du Puits de Mémoires, on y suit un ancien champion qui prend sa retraite, le puissant Leth Marek, avec l'argent qu'il a mis de côté grâce à ses combats, il décide de quitter le pays pour se rendre à Kyrenia : la plus grande cité du Monde. Il a déjà acheté une maison et son ex-femme décide de lui donner ses fils pour leur apprendre la vie, pour ainsi dire. Leth Marek étant un homme bon, la plupart des gens à son service, décide de faire le périlleux voyage jusqu'à Kyrenia avec lui pour le servir dans sa nouvelle vie. Mais voilà, en chemin le champion d'arène s'arrête dans une auberge et il est témoin de l'agression d'une jeune femme, deux hommes, fervents croyants en la Déesse, veulent balancer dans le puits où elle tire de l'eau car elle est une prêtresse d'Ochin. L'incident est évité, mais à quel prix ? Leth Marek se lance alors dans le dernier combat de sa vie.


Monsieur Katz.....Monsieur Katz, si jamais j'avais su que vous prévoyiez une telle fin pour ce premier tome, je vous aurais flagellé en place publique lors des Halliennales, avec vos beaux sourires et vos anecdotes vous avez su endormir la fauve en moi, mais voilà, là vous m'avez fait subir la pire chose au monde, la frustration du lecteur. Qu'est-ce donc que cette fin ? Ce devrait être proscrit, interdit, banni, non-autorisé, décimé de l'existence de tout roman. C'est vraiment fou de finir un roman sur une pareille note en sachant que vous allez devoir rendre des comptes dans les salons (avez-vous prévu des gardes du corps ? _ parce que vraiment vous allez en avoir besoin grrrrr).

Il est difficile de parler de ce roman sans trop en dire, car vraiment, il est - primo - parfait en tout point, tant par le rythme, le style, les personnages toujours aussi attachants, énervants, frustrants que dans Le Puits des Mémoires, mais aussi -deuzio - toute l'histoire, vole en deux p****** de lignes qui m'ont fait devenir chèvre, mince, je n'ai personne pour parler de ma frustration. L'univers est en tout point brillant, il ne déroge pas à la règle, il est tellement vrai que j'en ai des cailloux dans les chaussettes et de l'encens dans les sinus ! Parfait en tout point et même si je n'ose l'avouer, même la fin est parfaite, parce que comment finir mieux un roman qu'en......bah oui pas de chance, pour le savoir vous allez devoir le lire ;)

Dans La Marche du Prophète, on assiste à la venue d'un nouveau culte dans le pays, Le Culte d'Ochin qui vient se frotter au culte de la Grande Déesse, alors que le premier laisse sa chance aux plus pauvres en lui promettant qu'il peut aller au dessus de son rang, le second, vous vous doutez bien, dit que pour tout le monde, le destin est plus ou moins tracé et ne permet pas l'ascension sociale. Imaginez ce que le culte d'Ochin peut faire à la ville de Kyrenia, où il y a plus de serviteurs que de maîtres, le prophète leur apprend que le maître n'est rien sans ses serviteurs et que donc, tout le monde est important, de plus en plus de gens vont venir grossir les rangs du Culte d'Ochin, ce qui va créer de plus en plus de conflits, et c'est sous cette trame que nous suivons notre héro et son dessein de vengeance, lui qui a décidé de protèger les plus faibles. Une première bataille qui ne peut que dévoiler les contours de la guerre à venir dans le second tome. Magnifique, époustouflant, éblouissant, ébouriffant...bref Gabriel Katz.


Vous avez vous aussi envie de le lire....alors participez au concours en cliquant ICI 


82/80


6 commentaires

Write commentaires
Dup
AUTHOR
30 décembre 2014 à 10:35 delete

Oui, je plussoie pour la flagellation en place publique !!!
Que du bonheur de lecture ce roman, mais rhaaaaaaaaaa, les boules quoi !

Reply
avatar
1 janvier 2015 à 16:34 delete

Dup : Il le mérite amplement, c'est pas possible de finir un roman sur une telle note ! Préparons le fouet !

Reply
avatar
1 janvier 2015 à 16:35 delete

les-chroniques-de-Johanne : Il ne sort que ce mois-ci, c'est peut-être pour ça ;-)

Reply
avatar

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.