Haut Royaume : Le Chevalier de Pierre Pevel

jeudi, décembre 19, 2013 2 Comments A + a -

Le Chevalier est le premier tome de la série Haut-Royaume de Pierre Pevel, auteur de Les Lames du Cardinal, paru aux éditions Bragelonne en avril 2013. Le tome 2 est en cours d'écriture et sortira en 2014 (J'ai hâte !!)


Quatrième de couverture : Un homme, un royaume, un destin. Il avait nom Lorn Askariàn. Certains disent que le malheur arriva par lui et d'autres qu'il fut celui par qui tout fut sauvé. Dans ses veines coulait le sang noir des héros condamnés. Le Haut-Royaume connaît sa période la plus sombre. Le roi est affaibli et la rébellion gronde aux frontières du territoire. En dernier recours, le souverain libère Lorn de ses geôles et le nomme Chevalier du Trône d’Onyx, chargé de protéger l’autorité royale. Héros valeureux et juste, Lorn est une figure d’espoir pour le peuple, mais il poursuit également un but secret : retrouver ceux qui l’ont maintenu en captivité, les uns après les autres… et leur faire sentir le goût de la vengeance.


Membre de la Garde d'Onyx : Pierre Pevel, né en 1968, est l’un des fleurons de la Fantasy française. Il a obtenu le Grand Prix de l’Imaginaire en 2002 et le prix Imaginales 2005. Avec une verve romanesque digne des grandes heures du feuilleton populaire, il signe là tout à la fois un hommage aux romans de cape et d’épée, un récit historique admirablement documenté et une Fantasy épique à grand spectacle. La trilogie des Lames du Cardinal est un éclatant succès déjà traduit en sept langues y compris, événement sans précédent, en Grande- Bretagne et aux États-Unis ! Le premier volume a par ailleurs remporté le David Gemmell Morningstar Award du meilleur premier roman, en 2010.


La mission : Que j'ai entendu bien des choses à propos de Pierre Pevel, que j'en ai lu tellement et comme j'avais envie de me lancer dans la lecture d'une de ses oeuvres. Mais Les lames du Cardinal me paraissait être une trop grande série à commencer alors que je n'en ai fini quasiment aucune de ma grande PAL. En présentant en exposé le magnifique roman Martyrs d'Olivier Peru je suis de nouveau tombée sur cette "institution" française et j'ai craqué quand j'ai vu qu'il était mis sur la table des coups de cœurs des bibliothécaire de Till L'espiègle, ni une ni deux, je me suis lancée et j'ai plus qu'adoré, j'ai tellement hâte de connaître la suite que je me triture l'esprit à savoir comment tout cela va continuer, surtout avec une telle fin ! Mais chut ! Je n'en dis pas trop et je reviens sur cette fabuleuse histoire que nous conte Pierre Pevel.

Lorn Askarian, victime d'une grande injustice a passé pas mal d'années de sa vie dans la prison de Dalroth, quand un jour le roi ordonne sa libération il ne comprend pas, jusqu'au jour où il apprend qu'il a un Destin. Commence alors un long chemin pour remonter le Haut-Royaume à sa gloire d'antan. Mais Lorn n'est plus tout a fait lui-même, on le soupçonne d'être une victime de l'Ombre, cet ancien mal autrefois combattu avec vaillance mais qui garde une emprise sur la prison de Dalroth, Askarian est marqué, il est un fils de l'Ombre. Comment va-t-il gérer son Destin ? Qui va-t-il écouter ? Ici commence l'histoire de Lorn Askarian, le Chevalier.

Il est trop difficile de réussir à tout résumer sans que cela prenne la place de la chronique elle-même, j'ai donc tâché de mettre en avant les principaux éléments sans trop en divulguer qui pourrait vous mettre sur une piste avant même que vous n'ayez le nez dans le livre. Comme dit plus haut, j'ai passé un excellent moment, avec Lorn et sa "troupe". Le roman n'a aucun passage "blanc", je ne m'y suis ennuyée à aucun instant et bien qu'il fasse près de 500 pages, on ne peut que s'y plaire et en demander encore à la fin. Car Haut-Royaume tome 1 c'est avant tout la mise en place d'un monde, de personnages, d'une intrigue énorme qui prend forme au fur et à mesure des chapitres, elle s'étend sans cesse et ne dévoile que la dernière pièce de l'édifice lors des 40 dernières pages. Et bien qu'il s'agisse du tome pour "présenter" la série, on n'a pas du tout cette impression, c'est fluide, c'est net, c'est bien construit, ça tient en haleine, ça vous prend aux tripes, ça vous fait saigner les yeux de fatigue, ça vous....je vais certainement m'arrêter ici avec les gradations et hyperboles mais vous avez compris l'idée de l'addiction avec ce petit bijoux. C'est aussi l'occasion de faire l'amour....euh non de tomber amoureuse d'un type à la fois généreux et égoïste, qui ne sait plus trop qui il est sans vous empoisonner la lecture de questionnement philosophique sur le moi, Lorn c'est un héros qui en veut à la terre entière mais qui sait aussi se remettre en question dans tout cet espace. Il connaît sa valeur même s'il ne comprend pas sa nouvelle fonction que tout le monde croyaient perdue. Il se retrouvera presque à la tête du royaume mais saura faire ce qui est juste bien que l'Ombre lui dicte souvent ce qu'il faut faire à travers son âme. 
Un panel de personnages, plus ou moins mis-en-avant selon leur début d'importance dans l'histoire. Le prince Alan, Naé la belle rebelle et d'autres encore comme Serk'an, le prince dragon, ce sont tout un ensemble qui vont accompagner Lorn dans sa quête et qui vont petit à petit être de mieux en mieux implanté dans le roman, même si le principal défaut que l'on peut reprocher au roman, bien que je ne sois pas vraiment de cet avis, c'est les personnages pas assez "expliqués", j'aime quand les personnages se dévoilent avec les tomes, faire le tour ou presque d'un personnage en un seul tome ce n'est pas dans mon rythme d'habitude, j'aime quand ils changent, quand ils mentent, quand ils font des choses qui ne leur ressemble pas et ne pas trop en dévoiler joue sur ce côté mystérieux que j'adore dans la fantasy et Messire Pevel a su me combler à ce niveau de l'intrigue, il y en a pour moi juste assez. Et je me suis régalée autant qu'avec le morceau de chocolat que je déguste sur un air des années '90 (Aqua pour ceux que ça intéresse ;-) )
Pour conclure et en garder pour le prochain tome, dont le vilain n'a rien voulu dire, je vais vous inviter à mettre ce livre sur votre liste pour le père Noël et souhaiter que vous l'ayez car Haut Royaume saura courir toute vos attentes d'un livre. 

Retrouvez l'interview de Pierre Pevel sur le site Elbakin.net : http://www.elbakin.net/fantasy/news/Un-entretien-avec-Pierre-Pevel-sur-Haut-Royaume

2 commentaires

Write commentaires
Loulou
AUTHOR
10 août 2014 à 18:16 delete

Haut royaume a aussi été pour moi un vrai coup de coeur et je trouve ta description parfaite, j'éprouve exactement les mêmes émotions. Malgré les 500 ( et quelques ) pages, on en veut encore à la fin !!!

Reply
avatar
maximilieb
AUTHOR
21 novembre 2014 à 17:24 delete

Bonjour j'aurais besoin de parlé à quelqu'un en privée de préférence sur la fin du livre parce que j'ai le tome2 sur les genoux mais y à un truc qui m'intrigue sur la fin du premier tome et malheureusement je n'ai pas le premier chez moi ( prêté à un copain )

Reply
avatar

Fourni par Blogger.

Qui êtes-vous ?

Ma photo

Blogueuse litté, amoureuse des livres et de fantasy. Je ne dis jamais non à un bon thé, un bouquin et un plaid bien chaud ! Future bibliothécaire territoriale, je m'intéresse beaucoup à la médiation des bibliothèques avec le public adolescent.